rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Bangladesh

Publié le • Modifié le

Bangladesh: l’opposante Khaleda Zia libérée pour raison médicale

media
L'ancienne Première ministre et leader du BNP Khaleda Zia, à Dacca, le 2 juin 2016. STR/AFP

La Cour suprême du Bangladesh a ordonné ce mercredi la libération sous caution de la cheffe de l'opposition Khaleda Zia pour raison médicale, a annoncé sa défense. On ignore cependant quand l'ancienne Première ministre pourra sortir de la prison spéciale de Dacca dont elle est la seule détenue.


Mercredi, la Cour suprême a décidé à l'unanimité de confirmer la décision d'une juridiction inférieure d'accorder la libération sous caution à Mme Zia, 72 ans, le temps que soit examiné son appel contre sa condamnation en février à cinq ans de prison pour corruption. Mais on ne sait pas quand interviendra cette libération.

L'avocat Joynal Abedin a indiqué à l'AFP que sa cliente demeurait détenue dans cinq autres affaires, et l'examen des demandes de libération dans chacun de ces dossiers pourrait prendre des jours ou des semaines. « Nous espérons qu'elle sera libérée prochainement », a déclaré M. Abedin.

Les avocats de Mme Zia avaient plaidé que la veuve de l'ex-président Ziaur Rahman, assassiné en 1981, risquait de graves complications médicales si elle demeurait derrière les barreaux.

Violences

L'annonce de sa condamnation en février avait entraîné des violences dans les grandes villes du pays, des militants du Parti nationaliste du Bangladesh (BNP) que préside Mme Zia affrontant la police et les membres du parti au pouvoir.

La septuagénaire avait été déclarée coupable d'avoir participé au détournement de 21 millions de takas (206 000 euros) d'un fonds créé pour un orphelinat, une peine qui pourrait l'empêcher de se présenter aux prochaines élections.

(avec AFP)