rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Malaisie Anwar Ibrahim

Publié le • Modifié le

Malaisie: Anwar Ibrahim, ami, ennemi, et désormais allié de Mahathir Mohamad

media
Anwar Ibrahim, en campagne électorale en avril 2013 (illustration). REUTERS/Bazuki Muhammad

Deux jours après la victoire inattendue de l'opposition aux législatives en Malaisie, le nouveau Premier ministre Mahathir Mohamad a annoncé avoir obtenu du roi la grâce immédiate de Anwar Ibrahim, l'ancien dirigeant de l'opposition malaisienne qui fut aussi le bras droit de Mahathir. Anwar avait été condamné en 1999 à cinq ans de prison pour corruption et sodomie, des charges vivement contestées et qui avait compromis sa carrière politique. La demande de grâce faisait partie des promesses électorales de Mahathir. Retour sur une affaire qui a paralysé la vie politique malaisienne pendant deux décennies.


Anwar Ibrahim, 71 ans, a révélé ses talents de leader très jeune, en devenant le président de l'Union nationale des étudiants musulmans de Malaisie. En 1974, il passe deux années en prison -sans procès- pour avoir participé à des manifestations contre la faim et pauvreté en milieu rural. Il entre en politique dans les années 80, enchaîne les postes aux ministères de la Culture, de l'Agriculture, de l'Education et devient -en 1991- ministre des Finances et bras droit du Premier ministre de l'époque Mahathir Mohamad.

Mais leur relation se dégrade brutalement à la fin des années 90. Mahathir limoge Anwar pour avoir osé critiquer la politique protectionniste et le népotisme du gouvernement en pleine crise asiatique.

En 1998 celui qui avait été élu « l'Asiatique de l'année » par le magazine Newsweek, devient l'homme à abattre. Accusé de sodomie à deux reprises en 1999 puis en 2015, Anwar écope respectivement de 6 et de 5 ans de prison.

L'affaire provoque les plus importantes manifestations anti-gouvernementales dans le pays. L'opposant charismatique, bras droit puis ennemi juré de Mahathir revient donc aux affaires. Une réconciliation spectaculaire qui a permis de déloger Najib Razak et sa coalition au pouvoir depuis 61 ans.