rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Birmanie

Publié le • Modifié le

Birmanie: condamné pour diffusion sur Facebook d'une vidéo satirique sur l'armée

media
Des militaires birmans, qui participent à des exercices militaires près de Pathein, le 2 février 2018. LYNN BO BO / POOL / AFP

Un défenseur des droits de l’homme condamné à trois mois de prison ce mardi 8 mai dans la ville de Pathein, dans l'est du pays. En cause, le partage sur Facebook une vidéo d’une pièce de théâtre, considérée comme insultante pour l’armée birmane. C’est un militaire qui a porté plainte. Une condamnation de la justice qui montre une nouvelle fois les menaces qui pèsent sur la liberté d’expression dans le pays.


Dans une des scènes de cette pièce satirique, l’un des personnages, qui joue la femme d’un soldat birman, dit soutenir la guerre, car elle peut ainsi en profiter pour avoir des aventures pendant que son mari part combattre pour une longue durée.

Des mots qui n’avaient pas plu à l’armée qui a dénoncé des propos insultants pour les militaires et leurs familles. Surtout que la vidéo est devenue virale, après avoir été partagée sur Facebook par le responsable d’une organisation civique locale. Ce dernier a donc été condamné à trois mois de prison en vertu de la loi sur la diffamation en ligne. Un texte très controversé dans le pays qui date de 2013, et menace de deux ans de prison les auteurs de publications sur Internet.

Les organisations de défense de la liberté d’expression demandent régulièrement des amendements à cette loi qui visent les défenseurs des droits de l’homme ou encore les journalistes. Une loi beaucoup plus utilisée qu’avant sous le gouvernement d’Aung San Suu Kyi.

En effet, selon l’ONG Free Expression Myanmar, depuis que la Ligue nationale pour la démocratie dirige le pays, plus d’une centaine de personnes ont été condamnées, contre 11 seulement sous le régime précédent, le parti des anciens militaires.

Chronologie et chiffres clés