rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Afghanistan Terrorisme

Publié le • Modifié le

Afghanistan: de nombreuses victimes après un attentat contre un centre électoral

media
Les bureaux d'enregistrement électoral, comme ici à Kaboul, sont souvent la cible des terroristes. REUTERS/Mohammad Ismail

Au moins 13 personnes ont été tuées et 33 blessées dimanche par l'explosion d'une bombe dans un centre d'enregistrement pour les élections législatives dans l'est de l'Afghanistan, selon les autorités.


Des tables éventrées aux pieds arrachés, des flaques de sang couvrant le sol. Les photos prises par les premiers témoins de l’attentat montrent l’ampleur de l’explosion qui a eu lieu sous la tonnelle de la mosquée Yaqoubi, utilisée comme centre d'inscription dans l'enceinte d'une mosquée, rapporte notre correspondante à Kaboul, Sonia Ghezali.

Il était 14h00 quand « une foule de gens qui sortaient de la mosquée s'étaient rassemblés pour s'enregistrer » en vue de ces élections annoncées pour octobre, raconte le chef de la police de la province de Khost, Abdul Hanan. Au moins 13 personnes ont été tuées et une trentaine blessées, indique le directeur adjoint des services de santé de la province, Gul Mohammad Mangal, ajoutant que le bilan pourrait encore s'alourdir : « Certains blessés sont dans un état critique et les ambulances continuent à amener des gens. »

Cette nouvelle attaque survient six jours après un double attentat qui avait fait 25 morts à Kaboul, dont neuf journalistes parmi lesquels le chef des photographes de l'AFP en Afghanistan Shah Marai. Un reporter de la BBC, Ahmad Shah, a par ailleurs été tué cette semaine dans une autre attaque dans la province de Khost.

Le 22 avril, un attentat suicide revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) contre un centre d'enregistrement électoral à Kaboul avait fait une soixantaine de morts.

Les autorités espèrent enregistrer les 14 millions d'Afghans adultes dans les prochains mois pour voter aux législatives, qui seront les premières dans le pays depuis 2010. La sécurité est une préoccupation majeure, ne cesse de répéter la commission électorale indépendante, mais les attaques contre des centres électoraux ne cessent de se multiplier.

Des attaques revendiquées par les Talibans ou par l'organisation Etat islamique décourageant la population à participer à un scrutin législatif dont les conditions de sécurité ne sont aucunement garanties.

ANALYSE
On peut imaginer que lorsque que le moment sera venu de voter, une nouvelle campagne d'attentats aura lieu.
Jean-Luc Racine Directeur de recherche émérite au CNRS 07/05/2018 - par Morgane Bona Écouter

Chronologie et chiffres clés