rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Japon Chine Diplomatie Shinzo Abe Etats-Unis

Publié le • Modifié le

La Chine et le Japon s'entendent pour relancer leurs liens diplomatiques

media
Le ministre chinois des Affaires étrangères (G) et le Premier ministre japonais, à Tokyo, le 16 avril 2018. REUTERS/Toru Hanai/Pool

Le Japon et la Chine s'entendent, ce lundi 16 avril, pour dire qu'une guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis ne manquerait pas d'avoir des conséquences graves pour l'économie mondiale.


Avec notre correspondant à TokyoFrédéric Charles

Au terme de leurs entretiens à Tokyo, Taro Kono, le ministre japonais des Affaires
étrangères et son homologue chinois Wang Yi, ont décidé de remettre la
relation économique et politique entre la troisième et la deuxième puissance économique du monde sur le chemin d'un développement durable et normal. C'est la première fois depuis sept ans qu'un chef de la diplomatie chinoise est en visite au Japon pour améliorer les relations entre les deux voisins.

Par ailleurs, le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi se trouve à Tokyo au moment où le Premier ministre japonais Shinzo Abe se prépare à rencontrer Donald Trump en Floride. La Chine veut tirer parti de la relation privilégiée entre Shinzo Abe et Donald Trump avec l'espoir que le Premier ministre japonais parvienne à convaincre le président américain de renoncer à déclencher une guerre commerciale avec la Chine.

Trump pas satisfait des échanges commerciaux avec le Japon

Le Japon est aussi concerné. A sa grande déception, il n'est pas sur la liste des pays exemptés des taxes décidées par Donald Trump sur l'acier et l'aluminium. En rencontrant le président américain en Floride, Shinzo Abe veut redonner au Japon sa place dans les discussions en cours sur la Corée du Nord et obtenir l'assurance que l'Amérique maintiendra son engagement à protéger ses alliés en Asie du Nord-Est.

Le problème est que Donald Trump n'est pas satisfait non plus des échanges commerciaux avec le Japon. Il risque de répondre à Shinzo Abe qu'il est d'accord pour assurer la sécurité du Japon mais qu'il souhaite, en contrepartie, que le marché agricole japonais s'ouvre davantage aux produits américains et que le pays soit un soutien dans le bras de fer avec la Chine.

Chronologie et chiffres clés