rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Foot/Angleterre: José Mourinho limogé par Manchester United (club)

Corée du Sud Corée du Nord Kim Jong-un Diplomatie

Publié le • Modifié le

Kim Jong-un mentionne pour la première fois son dialogue avec les Etats-Unis

media
Le numéro un nord-coréen, Kim Jong-un, à Pyongyang en ce mois d'avril 2018. KCNA/via Reuters

Nouveau signe de détente dans la péninsule coréenne. Alors que le ministre nord-coréen des Affaires étrangères est à Moscou ce mardi 10 avril 2018, Kim Jong-un évoque publiquement la possibilité d'un dialogue direct avec les Etats-Unis. Une première. Après des semaines de silence sur son éventuelle rencontre avec Donald Trump, cette sortie du leader de Pyongyang ne passe pas inaperçue.


La nouvelle fait la Une du quotidien officiel nord-coréen, le Rodong Sinmun. Devant les cadres du Parti unique, Kim Jong-un a présenté un rapport sur la situation de la péninsule coréenne, et a discuté de « la perspective du dialogue entre les Etats-Unis et la République populaire démocratique de Corée ».

C'est la première fois que Kim Jong-un reconnaît qu'il est prêt à parler avec Washington. Quelques heures plus tôt, Donald Trump avait fait savoir que la rencontre  aurait lieu en mai, ou début juin. Le président américain parle de « respect mutuel ». Il espère qu'un accord sur la dénucléarisation sera trouvé.

Le chef de la diplomatie russe va également se rendre à Pyongyang

Après deux ans d'essais nucléaires et balistiques, qui ont démontré l'avancement du programme militaire nord-coréen, le spectaculaire virage diplomatique se confirme donc. Le 27 avril, un sommet exceptionnel va déjà réunir Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in.

Fin mars, le premier voyage de Kim Jong-un à Pékin, plus de six ans après son accession au pouvoir, avait marqué une étape importante. Ce mardi, c'est le chef de la diplomatie nord-coréenne qui est reçu à Moscou, et son homologue Sergueï Lavrov vient d'annoncer qu'il acceptait une invitation à se rendre à Pyongyang.

Chronologie et chiffres clés