rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Chine Etats-Unis Commerce et Echanges Diplomatie

Publié le • Modifié le

La Chine lâche une nouvelle bombe dans sa guerre commerciale avec les Etats-Unis

media
Le soja américain, traité ici dans une usine dans le Dakota du nord, est l'un des produits les plus exportés vers la Chine. REUTERS/Dan Koeck

Le bras de fer se poursuit entre les Etats-Unis et la Chine sur le front du commerce. Mardi 3 avril, les Etats-Unis ont décidé d'appliquer des droits augmentés de douane sur 1300 produits chinois divers dont les téléviseurs et des produits technologiques. Réponse quasi immédiate de Pékin mercredi qui décide de frapper là où ça fait mal : le soja, les voitures et les avions américains se verront appliquer des taxes de 25% à leur entrée en Chine.


Pékin avait évité d'inclure le soja dans une première liste publiée lundi dernier, mais dans ces 106 nouveaux produits ciblés, il y est désormais. La graine rapporte 14 milliards de dollars en effet au secteur agricole américain. Pour le ministre chinois des Affaires étrangères, il ne peut y avoir de gagnant dns cette guerre. Il a raison. Car Pékin non plus ne peut se passer du soja américain pour ses élevages.

Des décisions pas encore définitives

Mais la Chine s'est sentie obligée de répliquer aux nouvelles restrictions américaines annoncées hier mardi sur 1300 produits chinois dont des écrans tv et des composants technologiques. Pour une valeur totale de 50 milliards de dollars. Rien que pour les téléviseurs à écran plat, les importations de Chine se sont élevées à 4 milliards de dollars en 2017.

Washington rassure: sa liste n'inclut pas les produits Apple et Dell assemblés en Chine. Pas de conséquences sur les prix pour le consommateur américain de ce côté-là.

Est-ce que les deux géants iront jusqu'au bout, quelles que soient les conséquences ? En tout cas, ces décisions ne sont pas définitives. Aux Etats-Unis, elles seront d'abord soumises à consultation publique. Du côté de Pékin, on n'a pas encore annoncé de date pour leur entrée en vigueur.

Chronologie et chiffres clés