rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Corée du Nord Kim Jong-un Corée du Sud

Publié le • Modifié le

Corée du Nord: Kim Jong-un au concert d'artistes sud-coréens, une première

media
Cette photo capture d'écran d'une vidéo montre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un aux côtés du ministre sud-coréen de la Culture, Sports et Tourisme Do Jong-whan (d) pendant le concert des musiciens sud-coréens, à Pyongyang, le 1er avril 2018. KOREA POOL / AFP

Kim Jong-un et son épouse ont assisté, dimanche 1er avril 2018, à un concert d'artistes sud-coréens de K-pop à Pyongyang. C'est la première fois qu'un dirigeant nord-coréen assiste à un concert d'artistes de Corée du Sud.


Au balcon du Grand Théâtre de Pyongyang, Kim Jong-un a applaudi, s’est fait prendre en photo avec les artistes de K-pop et a posé des questions sur les chansons au ministre sud-coréen de la Culture assis à ses côtés.

« Merci pour ce cadeau fait aux citoyens de Pyongyang », a même déclaré le dirigeant nordiste, qui était tellement satisfait qu’il a proposé un nouveau concert d’artistes nord-coréens en automne, cette fois à Séoul.

Au total, 160 artistes, chanteurs et danseurs sud-coréens ont participé à ce spectacle de plus de deux heures, donné dans le « Grand Théâtre » de 1 500 places, situé en plein cœur de la capitale nordiste.

Cet accueil est d’autant plus étonnant que la K-pop est considérée comme si subversive par Pyongyang, que l’armée sud-coréenne en diffuse par haut-parleurs surpuissants le long de la frontière.

Au Nord, posséder une clé USB ou un DVD contenant films ou musique du Sud peut valoir l’envoi dans un camp de détention, selon les associations de transfuges, qui assurent que cette répression culturelle s’est aggravée sous le règne de Kim Jong-un.

Mais le public du Grand Théâtre de Pyongyang, rassuré par la présence de son « Leader suprême », a applaudi chaleureusement les artistes sudistes, et a même chanté avec eux. Un deuxième concert est prévu mardi dans un stade d’une capacité de 12 000 places.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et son épouse Ri Sol-ju, ce lundi 2 avril 2018, avec des chanteurs sud-coréens à Pyongyang. KCNA/via Reuters

C’est la première fois depuis 2005 que des artistes sud-coréens se produisaient au Nord, un signe de plus de la détente initiée sur la péninsule depuis janvier, et dont les Jeux olympiques d'hiver, qui se sont déroulés en Corée du Sud en février, avaient été le catalyseur.

Kim Jong-un avait dépêché en Corée du Sud des athlètes, des pom-pom girls et sa sœur cadette. Des contacts diplomatiques s'en sont ensuivis, débouchant sur des propositions de sommets, notamment entre les deux Corées et entre Pyongyang et Washington.

Le sommet entre Kim Jong-un et son homologue sud-coréen Moon Jae-in sera le troisième sommet inter-coréen après ceux de 2000 et 2007. Il aura lieu le 27 avril à Panmunjom, dans la zone démilitarisée qui divise la péninsule, là où avait été signée l'armistice du 27 juillet 1953 ayant mis fin à la guerre de Corée.

Aucune date n'a en revanche été fixée pour une rencontre entre le président américain Donald Trump et Kim Jong-un.

Autre signe de détente, les exercices militaires annuels conjoints de la Corée du Sud et des Etats-Unis, qui ont débuté ce dimanche et qui chaque année irritent Pyongyang au plus haut point, ont été raccourcis d'un mois.

Cette année, les deux alliés se sont abstenus de déployer des armes stratégiques tandis que Kim Jong-un a affirmé qu'il « comprenait » le besoin de Séoul et de Washington d'effectuer ces manœuvres militaires.

Chronologie et chiffres clés