rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Un juge brésilien ordonne l'arrestation de Cesare Battisti pour l'extrader vers l'Italie (agence de presse officielle)
  • Strasbourg: Macron remercie «l'ensemble des services mobilisés» dans la traque de l'auteur de l'attentat
  • Cessez-le-feu au Yémen: «La paix est possible», estime Pompeo
  • Foot: la Fédération ivoirienne a saisi le Tribunal arbitral du sport contre la décision de la CAF de confier la CAN 2021 au Cameroun

Corée du Nord Corée du Sud Musiques Diplomatie

Publié le • Modifié le

Corée du Nord: des stars de K-pop sud-coréen vont chanter à Pyongyang

media
Des chanteuses sud-coréennes de K-pop. CC / Service coréen de culture et d'information

La détente continue entre les deux Corées, et passe même par la musique : Séoul enverra à Pyongyang une délégation de 160 artistes, du 31 mars au 3 avril. Parmi eux se trouvent des starlettes de la K-pop, la musique pop sud-coréenne qui a fait le tour du monde. Ces musiciens donneront deux concerts dans la capitale nord-coréenne, les premiers depuis plus d’une décennie. Dès jeudi, une délégation sud-coréenne partira au Nord inspecter les salles de spectacle.


Avec notre correspondant à Séoul,  Frédéric Ojardias

En février, 140 musiciens nord-coréens étaient venus au Sud pour deux concerts qui avaient suscité beaucoup de curiosité et fin mars, ce sera au tour des Sud-Coréens de « maintenir l’élan pour la paix et de la réconciliation » en allant chanter chez le voisin du Nord.

Parmi les nombreuses stars envoyées à Pyongyang se trouvent Cho Yong-pil, 68 ans, une légende vivante de la variété sud-coréenne ainsi que le groupe de K-pop Red Velvet, cinq jeunes filles aux tenues parfois légères et dont le répertoire comprend des chansons intitulées Bad boy oPeek-A-Boo.

Leurs concerts devraient donc provoquer un joyeux choc des cultures, dans une Corée du Nord où tous les arts, musique comprise, sont étroitement contrôlés par les autorités. Même si la jeunesse nord-coréenne échange sous le manteau les clips de K-pop venus du Sud.

« Ce n’est pas facile de choisir des chansons acceptées par les deux camps », a reconnu Yoon Sang, producteur et chef de la délégation du Sud, qui a ajouté que son objectif était « de provoquer chez le public nord-coréen la même admiration que devant les Sud-Coréens. »

(Re) lire : La visite de la star nord-coréenne Hyon Song-wol fascine les médias sud-coréens

Chronologie et chiffres clés