rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Pakistan Droits de l’homme

Publié le • Modifié le

Pakistan: décès de l’avocate Asma Jahangir, icône de la société civile

media
L'avocate pakistanaise Asma Jahangir à Toronto, le 4 avril 2012. Elle fut aussi rapporteur spécial des Nations unies pour le Conseil des droits de l'homme. Carlos Osorio/Toronto Star via Getty Images

Vive émotion au Pakistan après la mort d'Asma Jahangir, célèbre avocate et militante. Elle est décédée ce dimanche après une vie dédiée à la défense des droits humains et de la démocratie.


Avec notre correspondante à Islamabad,  Solène Fioriti

Elle était la voix des droits de l'homme au Pakistan. L'incarnation du courage aussi. La célèbre avocate et militante Asma Jahangir est décédée ce dimanche d'un arrêt cardiaque. Elle avait 66 ans.

Ce petit bout de femme d'un mètre cinquante, visage sévère et lunettes rectangulaires, a connu le pire au Pakistan : la prison, où elle a été passée à tabac, les menaces de mort, et une tentative de meurtre. Car elle s'est opposée au nom des droits humains et de la démocratie aux deux forces du pays : l'armée et les religieux.

Parmi les premières femmes à devenir avocate, elle s'est hissée à force de combats périlleux jusqu'à la présidence du barreau pakistanais.

Asma Jahangir a défendu des décennies durant les femmes, les minorités et les travailleurs exploités. Un temps rapporteur spécial aux Nations unies pour le Conseil des droits de l'homme, elle avait reçu en 2014 les insignes d'officier de la Légion d'honneur.

Le Premier ministre pakistanais Shahid Abbasi, qui a fait part de son chagrin, a salué ses « immenses contributions » pour la défense de la justice. Sur les réseaux sociaux, certains demandent que lui soient accordées des funérailles d'Etat.

Chronologie et chiffres clés