rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Kim Jong-un Corée du Sud Corée du Nord

Publié le • Modifié le

Kim Jong-un invite le président sud-coréen à Pyongyang

media
Le leader nord-coréen Kim Jong-un (g.) et le président sud-coréen Moon Jae-in (d.). REUTERS/EDIT RFI

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a invité le président sud-coréen Moon Jae-in à participer à un sommet à Pyongyang, a annoncé Séoul ce samedi 10 février 2018. Alors que se tenait ce même jour le match de hockey sur glace des deux Corées réunies face à la Suisse. Un moment fort des Jeux de PyeongChang.


Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

La Corée du Nord a officiellement invité le président sud-coréen Moon Jae-in à un sommet avec le dirigeant Kim Jong-un. Un sommet à Pyongyang et « le plus tôt possible ». L’invitation a été transmise par Kim Yo-jong, la soeur de Kim Jong-un. Celle-ci se trouve au Sud, dans le cadre du dialogue initié par les deux Corées à l’occasion des Jeux Olympiques.

 → A (RE)LIRE : Jeux de PyeongChang: le président sud-coréen rencontre la sœur de Kim Jong-un

Le président sud-coréen a prudemment répondu que pour qu’une telle rencontre ait lieu, il faudrait d’abord « mettre en place les conditions nécessaires ». En 70 ans de divisions, les dirigeants des deux Corées ne se sont rencontrés qu’à deux reprises, à Pyongyang, en 2000 et 2007.

Moon Jae-in a aussi exhorté le régime du Nord à reprendre rapidement le dialogue avec les Etats-Unis. Des Etats-Unis qui semblent mal à l’aise face à cette inattendue détente olympique : en visite à PyeongChang, le vice-président Mike Pence a tout fait tout pour éviter de croiser les responsables nord-coréens et il a refusé de leur serrer la main lors de la cérémonie d’ouverture.

Un mépris apparent des efforts du président sud-coréen pour apaiser les tensions qui suscite de nombreux commentaires et inquiétudes en Corée du Sud.


Premier match de hockey avec l'équipe unifiée de Corée

Aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang, l'une des sensations de la journée est le premier match de l'équipe de Corée réunifiée en hockey sur glace féminin. Premier match d'une équipe intercoréenne depuis 27 ans. Equipe alignée : 19 sudistes, 3 nordistes. Une initiative prise dans le cadre des efforts de diplomatie sportive de la Corée du Sud pour réduire les tensions avec le Nord.

Le public est entièrement acquis à la cause des hockeyeuses coréennes et explose à chaque fois que l'une d'entre elles s'empare du palet. Beaucoup de spectateurs agitent des petits drapeaux montrant la péninsule unifiée.

Un bataillon de « supportrices » nord-coréennes dépêchées par le régime, toutes vêtues de rouge dansent et chantent des vieilles chansons sur la réunification. Alors que deux pas plus loin, des danseuses sudistes en mini-jupe noire entament des chorégraphies nettement plus osées.

A la tribune officielle, le président sud-coréen Moon Jae-in, tout sourire, échange quelques mots avec Kim Yong-nam, le chef d'Etat protocolaire du Nord. Juste à côté, la sœur du dirigeant nord-coréen, Kim Yo-jong, semble à l'aise, sourit et applaudit l'équipe.

Mais sur la glace, des hockeyeuses suisses impitoyables anéantissent rapidement les rêves de miracle sportif intercoréen : elles alignent les buts, remportant le match 8 à 0. Une défaite qui n'empêchent pas une partie du public de scander « nous ne faisons qu'un » pour consoler leur équipe.
F.O

Chronologie et chiffres clés