rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Etats-Unis Mike Pence Corée du Sud JO 2018

Publié le • Modifié le

Mike Pence ne se rend pas aux JO pour négocier avec Pyongyang

media
Le vice-président américain Mike Pence et son épouse à leur arrivée à la base militaire de Pyeongtaek, en Corée du Sud, le 8 février 2018. REUTERS/Ahn Young-joon

C’est ce vendredi que doit avoir lieu l’ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang. Des jeux que les autorités sud-coréennes présentent comme ceux de la paix, du fait de la présence d’une délégation nord-coréenne. La cérémonie se déroulera en présence du vice-président américain qui lui n’entend pas célébrer cet esprit de réconciliation. Mike Pence veut au contraire profiter de son séjour pour dénoncer la cruauté du régime nord-coréen.


Avec notre correspondante à Washington,  Anne Corpet

A son arrivée à Séoul ce jeudi, Mike Pence a mis en garde le président sud-coréen contre l’opération de propagande que Pyongyang entend mener lors de ces Jeux olympiques. « La présence d’une délégation nord-coréenne ne doit pas faire oublier qu’il s’agit du régime le plus tyrannique de la planète », estime le vice-président.

Pour faire passer ce message, Mike Pence a invité dans sa délégation le père de l’étudiant américain mort l’année dernière, quelques jours seulement après avoir été libéré des geôles nord-coréennes. Les parents d’Otto Warmbier sont devenus aux Etats-Unis les symboles de la cruauté du régime de Pyongyang : ils étaient d'ailleurs les invités d’honneur au discours de l’état de l’Union de Donald Trump.

Au programme du vice-président ce vendredi, deux rendez-vous destinés à marteler son message hostile à l’encontre de Pyongyang : une rencontre avec des Nord-Coréens qui ont fait défection au sud, et une visite au mémorial de Séoul qui honore les 46 marins sud-coréens tués dans un naufrage attribué à la Corée du Nord.

Pour bien montrer qu’il se désolidarise de l’esprit de réconciliation prôné par Séoul à l’occasion de ces jeux, le vice-président a également annoncé que les Etats-Unis s’apprêtaient à prendre de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord. Quant à une rencontre avec des officiels de Pyongyang, elle semble exclue, elle n’a en tous cas pas été demandée par les Etats-Unis.

Chronologie et chiffres clés