rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Chine Droits de l’homme Xi Jinping

Publié le • Modifié le

L'avocat chinois Yu Wensheng inculpé pour avoir appelé à des élections libres

media
L'avocat chinois Yu Wensheng, le 12 janvier 2017. AFP

Dix jours après avoir été arrêté en pleine rue à Pékin, l’avocat chinois Yu Wensheng semble fixé sur son sort : ce militant des droits de l’homme connu pour son engagement en faveur de l’abolition de la peine de mort et pour avoir défendu ses collègues avocats incarcérés est désormais inculpé d’« incitation à la subversion du pouvoir de l’Etat ».


De notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

« Incitation à la subversion du pouvoir de l’Etat ». Cette nouvelle inculpation est bien plus grave encore que celle initialement retenue contre cet avocat réputé pour ses prises de position courageuses et critiques à l’égard du régime communiste. En cas de condamnation, Yu Wensheng risque 15 ans de prison.

Dans une lettre ouverte, Yu Wensheng avait appelé le gouvernement à permettre des élections libres. « Désigner le président du pays lors d’un vote par le parti unique n’est pas une élection et ne peut pas lui apporter la confiance de la nation, de la société civile ou des pays étrangers », avait osé écrire l’avocat. Wensheng est détenu en résidence surveillée dans un lieu secret, sans la possibilité de contacter son avocat ou sa famille.

Dans une interview à RFI en 2015, Yu Wensheng avait dénoncé une campagne de répression contre les avocats avec ses mots : « Le but est de stopper tout engagement en faveur des droits de l’homme et de maintenir la dictature. Moi et beaucoup de mes amis, nous sommes préparés à être arrêtés ».

Chronologie et chiffres clés