rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Football / Italie: Naples bat la Juventus 1-0 et revient à un point du leader de Serie A à quatre journées de la fin

Corée du Sud Corée du Nord Diplomatie JO 2018 Nucléaire

Publié le • Modifié le

Accord inter-coréen pour rétablir le dialogue: les réactions à Séoul

media
Discours du président sud-coréen Moon Jae-in, ce mercredi 10 janvier 2017 à Séoul. Yonhap via REUTERS

Le dialogue a commencé, mais la question de la dénucléarisation de la Corée du Nord doit être résolue. Voilà ce qu’a déclaré en substance le président sud-coréen ce mercredi 10 janvier 2018. Moon Jae-in s’est félicité des avancées très significatives obtenues la veille lors des pourparlers entre les deux Corées, les premiers depuis deux ans.


Avec notre correspondant à Séoul,  Frédéric Ojardias

Pyongyang a annoncé mardi qu'une délégation sportive serait envoyée aux JO d’hiver de PyeongChang, prévus en février côté Sud.

La Corée du Nord a aussi annoncé la réouverture d’une ligne de communication militaire en mer Jaune, et a accepté d’organiser d’autres pourparlers, militaires aussi, comme le souhaitait Séoul.

Quelles sont les réactions ce mercredi à Séoul face à ces progrès substantiels ? La presse sud-coréenne se montre positive.

L’accord est une « opportunité pour briser le cercle vicieux de l’affrontement et avancer vers la paix sur la péninsule », se félicite ainsi le quotidien progressiste Hankyoreh.

Le journal parle même de possible « tournant majeur pour surmonter dix ans de vide dans les relations inter-coréennes ».

« Le seul chemin vers la paix »

Ce n’est qu’un « premier pas », tempère le quotidien conservateur JoongAng Ilbo, qui salue l’accord mais qui reste sceptique quant aux futurs pourparlers militaires annoncés.

Le journal ne croit pas que la Corée du Nord acceptera un jour de dénucléariser, et il se demande même si elle « cessera ses provocations nucléaires et balistiques pendant les Jeux ».

Dans sa conférence de presse, ce mercredi matin, le président Moon Jae-in a justement affirmé que la dénucléarisation était « le seul chemin vers la paix ».

Il a assuré vouloir « résoudre la crise nucléaire d’ici la fin de [son] mandat ». Et il a bien rappelé qu’en attendant, les sanctions visant Pyongyang seraient maintenues - rassurant ainsi l’allié américain.

Enfin, Moon Jae-in s’est dit prêt à un sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un « si les conditions étaient réunies ».

→ À relire : Communication militaire, JO, les premiers fruits des discussions inter-coréennes

Et dans la rue, les réactions sont variées

Devant la patinoire installée face à la mairie de Séoul, si certains se félicitent de voir des athlètes nord-coréens bientôt visiter le Sud, d'autres sont plus dubitatifs. Témoignages.

C’est une bonne chose. Comme nous sommes le même peuple, nous devrions pouvoir circuler librement ! Echanger des visites à l’occasion des Jeux, c’est bien.
A Séoul, les Sud-Coréens saluent la venue d'athlètes venus du Nord pour les JO 10/01/2018 - par Frédéric Ojardias Écouter

Les Sud-Coréens savent que le chemin vers une véritable réconciliation sera encore très long.

► sur le même sujet, lire aussi la Revue de la presse du jour

Chronologie et chiffres clés