rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Inde Sexualité Justice

Publié le • Modifié le

Inde: la Cour suprême offre un nouvel espoir pour la communauté LGBT

media
Des manifestants défendant les droits des personnes LGBT, en novembre 2017 à New Delhi. SAJJAD HUSSAIN / AFP

La Cour suprême indienne a accepté ce lundi 8 janvier 2018 de réexaminer la validité de la loi qui criminalise l'homosexualité, offrant un nouvel espoir à la communauté LGBT du pays, qui doit vivre cachée. Les pratiques homosexuelles sont punies par la prison à vie en Inde, pays qui suit toujours dans ce domaine un article du Code pénal datant de l'époque coloniale.


Avec notre correspondant à New Delhi,  Sébastien Farcis

C'est la troisième fois en neuf ans que la justice se penche sur cet article très controversé du Code pénal indien, qui punit à de la prison à vie tout acte homosexuel.

En 2009, la cour d'appel de New Delhi l'avait jugé contraire à la Constitution, mais cette décision a été annulée en 2013 par la Cour suprême, qui a estimé que c'était au Parlement de statuer sur cette question.

La plus haute cour du pays accepte maintenant de se ressaisir de cet épineux débat, après avoir entendu les histoires de harcèlement de nombreux plaignants homosexuels.

Un article de loi datant de l'ère coloniale

Ce réexamen sera réalisé par un plus grand nombre de juges, et il y a des chances que ces derniers légalisent enfin les relations entre personnes de même sexe.

Car les magistrats prendront en compte un autre jugement qui a récemment élevé le droit à la vie privée, et donc la liberté sexuelle, au statut de droit fondamental.

Cette dépénalisation de l'homosexualité rendrait donc caduque cet article de loi, qui date de 1861, une époque à laquelle les Indes étaient sous la férule de l'Angleterre victorienne et pudibonde.

Chronologie et chiffres clés