rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Etats-Unis Corée du Sud Corée du Nord

Publié le • Modifié le

James Mattis met en garde la Corée du Nord si elle utilise l'arme nucléaire

media
Le secrétaire américain à la Défense James Mattis lors de sa conférence de presse à Séoul, le 28 octobre 2017. JUNG Yeon-Je / pool / AFP

Le secrétaire américain à la Défense James Mattis a prévenu, samedi 28 octobre, la Corée du Nord qu'elle s'exposerait à « une réaction militaire massive » si elle utilisait l'arme nucléaire, tout en assurant que la diplomatie restait le mode d'action préféré des Etats-Unis pour résoudre la crise. James Mattis s'est rendu dans la zone démilitarisée qui sépare les deux Corées. Cette visite intervient à un peu plus d'une semaine de la première visite présidentielle de Donald Trump en Corée du Sud.


La visite de James Mattis en Corée du Sud s'inscrit dans un contexte de tension très élevée dans la péninsule, depuis que le régime de Pyongyang a effectué son 6e essai nucléaire et procédé à plusieurs tests de missiles balistiques, théoriquement capables d'atteindre le territoire continental des Etats-Unis, d'où les nouveaux avertissements du secrétaire américain à la défense James Mattis.

« Les Etats-Unis n'acceptent pas une Corée du Nord nucléaire. La diplomatie reste notre mode d'action préféré, mais comme je l'ai souvent répété dans ce genre de situations, nos diplomates sont plus efficaces lorsqu'ils sont soutenus par une force militaire crédible. Ne vous y trompez pas : toute attaque contre les Etats-Unis ou contre nos alliés sera vaincue. Tout usage d'armes nucléaires par le Nord suscitera une réaction militaire massive, efficace et écrasante. Si la Corée du Nord insiste sur le chemin des missiles balistiques et de la bombe atomique, les effets seront contre-productifs. La République populaire démocratique de Corée va diminuer elle-même son niveau de sécurité », a prévenu James Mattis.

Les menaces nucléaires du Nord ont suscité des appels de certains députés à Séoul en faveur du déploiement d'armes nucléaires tactiques américaines au Sud, mais le ministre de la Défense sud-coréen Song Young-moo a écarté cette possibilité affirmant que son pays était capable de répondre à de potentielles attaques nucléaires de Pyongyang.

Chronologie et chiffres clés