rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • La France doit être «totalement impeccable» sur le droit d'asile, «ce qui n'est pas le cas» (Pascal Brice, directeur de l'Ofpra au JDD)
  • Philippines: vingt-six morts dans des glissements de terrain après une tempête (autorités)
  • Pakistan: au moins cinq morts dans une attaque suicide contre une église, selon les autorités
  • Aéronautique: deuxième vol réussi pour le C919, moyen-courrier rival chinois d'Airbus et Boeing (CCTV)
  • Espace: une fusée «Soyouz» s'envole vers la station spatiale internationale (ISS) avec trois astronautes à bord

Indonésie Réseaux sociaux Internet Catastrophes naturelles

Publié le • Modifié le

Magma Indonesia, une application pour prévenir des risques d'éruption

media
Magma Indonesia, une application consacrée à la volcanologie et aux différents risques de catastrophes naturelles à travers l’archipel. Capture écran site Magma Indonésia

En Indonésie, un pays qui compte près de 130 volcans actifs, une équipe de scientifiques a lancé cette année une application consacrée à la volcanologie et aux différents risques de catastrophes naturelles à travers l’archipel. Depuis septembre  et la menace d’éruption du mont Agung de Bali, le succès de l’application a été exponentiel, avec plus de 10 000 téléchargements sur Android et plus de 800 000 visiteurs sur le site internet dédié.


De notre correspondant en Indonésie,

L'application est baptisée Magma Indonesia et elle est en premier lieu consacrée aux volcans. Elle comporte notamment une carte où les « montagnes de feu » sont représentées avec différentes couleurs, depuis le vert pour « rien à signaler » jusqu’au rouge qui indique un niveau de vigilance maximale. Cette carte permet donc de jauger en un seul coup d’œil la situation volcanique de tout l’archipel indonésien – qui s’étend tout de même d’est en ouest sur près de 5 000 km.

Deux volcans sont actuellement en rouge sur cette carte. D’une part Sinabung, sur l’île de Sumatra, qui est entré en éruption fin septembre. Et Agung, sur l’île de Bali, qui a conduit ces derniers semaines à l’évacuation de près de 150 000 personnes en raison de menaces d’éruption. En plus des volcans, des données relatives aux glissements de terrain et aux derniers séismes sont également disponibles. Et s’il existe un risque de tsunami, là encore, l’application va relayer l’information.

Diffuser les informations en cas d'urgence

Magma Indonesia s’adresse en priorité au grand public. En cas de situation de crise, comme une éruption imminente ou une alerte au tsunami, elle permet d’alerter directement les populations, en temps réel, sans passer d’abord, comme cela se faisait avant, par les autorités locales pour que celles-ci relayent ensuite le message. L’idée derrière, c’est de gagner du temps et d’accélérer la propagation de l’information.

En dehors de ces situations d’urgence, les concepteurs espèrent également faire un travail de pédagogie auprès de la population, pour que celle-ci soit davantage consciente de la réalité géologique qui l’entoure notamment des nombreux mouvements qui ont lieu sur terre et sous terre. Pour rappel, l’Indonésie se situe au point de rencontre de plusieurs plaques tectoniques ce qui en fait notamment une zone très volcanique, qui lui vaut le surnom de « ceinture de feu ». Enfin il s’agit aussi pour cette application d’offrir tout simplement des renseignements de sécurité à jour à tous les randonneurs désireux de faire l’ascension de l’un des nombreux volcans de l’archipel.

Chronologie et chiffres clés