rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Etats-Unis Corée du Nord ONU

Publié le • Modifié le

A l’ONU, la Corée du Nord dénonce un Donald Trump «mégalomane»

media
Le ministre des Affaires étrangères nord-coréen Ri Yong-ho à l'ONU le 23 septembre 2017. REUTERS/Eduardo Munoz

Donald Trump avait accusé à la tribune de l’ONU le leader nord-coréen d’être en mission suicide. Quatre jours plus tard, le ministre des Affaires étrangères de Pyongyang s’est lui aussi exprimé : Ri Yong-ho lui a répondu mot pour mot.


Avec notre correspondante à New York,  Marie Bourreau

Il s’est avancé vers le pupitre de marbre vert, le regard droit, un pin’s à l’effigie de la dynastie des Kim accroché au revers de sa veste. Puis sous le regard attentif de la délégation américaine qui prenait des notes, le chef de la diplomatie nord-coréenne a dressé une sorte de portrait chinois du président américain : « Quelle réalité absurde d’avoir à la tête des Etats-Unis une personne comme Trump, mentalement dérangée, mégalomane, pleine de suffisance, une personne que les Américains eux-mêmes surnomment le "roi menteur" et le "président menteur". »

Il revient ensuite sur les propos de Donald Trump qui a promis de détruire totalement la Corée du Nord en cas de menace contre son territoire ou celui de ses alliés : « Il a commis une erreur irréversible en rendant inévitable l’arrivée d’un missile sur le territoire des Etats Unis ».

Le ministre a aussi assuré que son pays était actuellement dans la phase finale pour devenir un Etat nucléaire et qu’il était vain d’imaginer que la Corée du Nord soit ébranlée par les sanctions. « Notre objectif ultime, a-t-il encore avancé, est d’arriver à un équilibre des forces avec les Etats Unis. »

Chronologie et chiffres clés