rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Afghanistan Terrorisme

Publié le • Modifié le

Kaboul: un kamikaze se fait exploser dans une mosquée chiite bondée

media
Des policiers afghans patrouillent à Kaboul, le 25 août 2016. REUTERS/Mohammad Ismail

Une mosquée chiite a été visée jeudi 15 juin par un attentat-suicide dans l'ouest de Kaboul. Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque. Six personnes ont été tuées, et huit autres personnes blessées, selon le ministre de l'Intérieur. Les assaillants se sont fait exploser dans la cuisine de la mosquée, après que la police leur a interdit l'accès de l'édifice principal où étaient massés les fidèles, selon le ministre.


Avec notre correspondante à Kaboul,  Sonia Ghezali

Alors que la capitale afghane est sous tension, depuis les récentes attaques meurtrières qui ont fait plus de 170 morts il y a une semaine - 150 morts dans l'attaque au camion piégé, puis 20 aux funérailles qui on suivi - , Kaboul a de nouveau été le théâtre d'un attentat meurtrier jeudi.

Un kamikaze a fait exploser sa charge d'explosifs dans la cuisine attenante à la salle de prière de la mosquée al-Zahra, dans le quartier à majorité chiite de Dashte Barchi. A l'intérieur, les fidèles, nombreux, célébraient depuis la rupture du jeûne à 19 h la Nuit du destin, Laylat al-Qadr.

L'explosion a été suivie de tirs avant que les forces de police n'arrivent sur place. Un deuxième insurgé a été rapidement abattu par un garde, selon les médias locaux. Des témoins évoquent la présence d'un troisième homme armé, mais les autorités ne confirment par l'information.

L'organisation Etat islamique a revendiqué l'attentat, qui n'est pas le premier perpétré contre la minorité religieuse hazara, la communauté chiite d'Afghanistan. En novembre dernier, l'EI avait revendiqué une attaque contre une autre moquée chiite à Kaboul (30 morts). Il y a un an, une manifestation pacifique hazara avait été la cible d'un attentat-suicide tuant 80 personnes.

Cette attaque intervient 24 heures après la prise très symbolique de Tora Bora par le groupe terroriste. A savoir un réseau de tunnels et de caves souterrains qu'Oussama Ben Laden avait utilisé pour se cacher après le 11 septembre 2001. La zone avait été bombardée sans relâche par les Américains avant que le chef d'al-Qaïda ne s'enfuie au Pakistan.

Cette zone était par la suite passée sous le contrôlé des talibans, mais les insurgés viennent d'être chassés par le groupe EI, qui continue sa progression dans l'est du pays. C'est dans la province du Nangahar, frontalière du Pakistan, que les combattants de l'EI se sont installés il y a plus de deux ans.

Le fief de l'organisation Etat islamique se trouve à 10 kilomètres de Tora Bora, dans le district voisin d'Achin, là où les Américains ont largué il y a deux mois la « mégabombe » GBU-43 pour détruire le réseau de galeries souterraines que le groupe armé utilise pour se cacher.

Chronologie et chiffres clés