rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Football: Le Paris Saint-Germain remporte la Coupe de France face à Angers (1-0)

Afghanistan Terrorisme

Publié le • Modifié le

Afghanistan: une foule immense pour écouter Gulbuddin Hekmatyar

media
Dans un stade bondé, au moins 25.000 personnes sont venues écouter ce vendredi le leader du Hezb-e-Islami Gulbuddin Hekmatyar parler de la paix. REUTERS/Omar Sobhani

Le chef du parti Hezb-e-Islami, au passé sulfureux, surnommé « Le boucher de Kaboul » pour les crimes commis par sa milice lors de la guerre civile dans les années 90, a fait son retour en Afghanistan après 20 années d'exil. En octobre dernier, Gulbuddin Hekmatyar a signé un accord de paix avec le gouvernement. Il a été accueilli hier par le président Ashraf Ghani, mais aussi par des centaines de militants à qui il a donné rendez-vous ce vendredi 5 mai dans le stade Ghazi de la capitale. Reportage.


Avec notre correspondante à Kaboul,  Sonia Ghezali

Impossible d'entrer dans le stade, les entrées sont saturées. « Je suis venu pour voir Hekmatyar, mais il y a trop de monde, je vais rentrer chez moi », regrette
Hadjimoussa, un ancien moudjahidin du Hezb-e-Islami. Ce fermier est parti à 5h00 du matin de son village dans la province de la Paktia. Il repart de Kaboul sans avoir vu son leader, d'autres ont choisi d'attendre.

Un groupe de militants arrivent d'ailleurs, poste radio sur l'épaule, des chants de sympathisants diffusés le volume à fond, drapeau vert du parti en guise de turban ou brandi à bout de bras. Dans la queue, il y a Nour Ahmad, 52 ans : « J'attends d'Hekmatyar qu'il discute avec les groupes d'insurgés pour apporter la paix en Afghanistan et la sécurité pour permettre au pays de se développer », dit-il.

A l'intérieur du stade bondé, au moins 25 000 personnes écoutent Hekmatyar parler de la paix. Lui seul peut l'apporter en Afghanistan, selon Haji Moutmanaeem. « Hekmatyar a beaucoup d'influence dans les provinces à travers tout l'Afghanistan et dans différents secteurs, dans l'administration, mais aussi le secteur agricole. Il connaît du monde et beaucoup de personnes le respectent. Donc, oui, il a de vraies chances de faire changer les choses. »

La paix, c'est ce qu'ils attendent de cet homme controversé accusé de nombreux crimes. « C'est vrai. J'ai aussi perdu des proches dans les bombardements de Kaboul par le Hezb-e-Islami. Mais la paix est importante et c'est le moment de faire la paix et pas celui de regarder le passé », souligne Haji Moutmanaeem.

Mais pour de nombreux Afghans, le passé ne s'oublie pas, des dizaines de personnes se sont rendues devant l'une des résidences de Gulbuddin Hekmatyar à Kaboul. « Justice », ont-ils crié durant près de 30 minutes avant de se disperser.

→ A (re) lire : Afghanistan: les Nations unies lèvent les sanctions contre Gulbuddin Hekmatya

Chronologie et chiffres clés