rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Afghanistan Terrorisme ONU Etats-Unis

Publié le • Modifié le

Afghanistan: retour à Kaboul du chef de guerre Gulbuddin Hekmatyar

media
Gulbuddin Hekmatyar s'adresse à ses partisans à Jalalabad, le 30 avril 2017, quelques temps avant son arrivée à Kaboul REUTERS/Parwiz

Celui qui a été surnommé «Le boucher de Kaboul» dans les années 90 est de retour dans la capitale afghane. Le chef du parti Hezb-e-Islami a signé un accord de paix avec le gouvernement en octobre dernier. Il se rallie aux autorités de Kaboul en échange de plusieurs clauses dont le retrait de son nom de la liste noire des Etats-Unis. Celui qui a été considéré comme un terroriste durant près de deux décennies n'en n'est plus un. Il a été accueilli en héros à Kaboul par ses partisans.


Avec notre correspondante à Kaboul,

Gulbuddin Hekmatyar est arrivé à bord d'un pick-up, une grosse voiture blindée, escorté par ses hommes mais aussi par des centaines de voitures qui ont fait le trajet depuis Jalalabad, dans l'est du pays, où il se trouvait depuis quelques jours. Trois heures de route en convoi, avec de très longues files de voitures et des jeeps occupées par des militants lourdement armés sur les toits des véhicules. Aux fenêtres, des drapeaux de l'Afghanistan, des drapeaux verts du Hezb-e-Islami mais aussi des kalachnikovs, des mitrailleuses. Au-dessus du convoi, quatre hélicoptères ont couvert la zone. Plusieurs axes ont été fermés par la police afghane. 

Des centaines de militants ont attendu à l'entrée de Kaboul, formant une haie d'honneur pour accueillir l'ancien chef de guerre. Les ambassades avaient demandé à leurs ressortissants d'éviter les déplacements dans la capitale. Sur les réseaux sociaux, c'est d'ailleurs le conseil qui a été donné : éviter de sortir de chez soi. Aucun incident n'a été à déplorer. Gulbuddin Hekmatyar a rejoint le palais présidentiel où une cérémonie d'accueil s'est tenue en son honneur, un tapis rouge était déroulé à l'extérieur. La cérémonie a été présidée par le chef de l'Etat afghan, Ashraf Ghani.

Gulbuddin Hekmatyar, le boucher de Kaboul

Gulbuddin Hekmatyar est un homme au passé sulfureux. Un ancien chef de guerre surnommé « le boucher de Kaboul » pour avoir tué des centaines de personnes à Kaboul durant la guerre civile dans les années 90. Et cela a continué après la guerre. Il est accusé d'avoir commandité plusieurs crimes contre des intellectuels, comme le poète afghan Majrouh assassiné en 1988, des journalistes comme le correspondant local de la BBC, Mirwais Ajacil, en 1994, juste après avoir interviewé le leader du Hezb-e-Islami, des activistes féministes comme Meena Keshwar Kamal tuée en 1987.

Ses militants auraient participé, aux côtés des talibans, à l'embuscade d'Uzbin tendue à une patrouille de soldats français en 2008, aboutissant à la mort de dix d'entre eux. Il y a 6 ans, une attaque revendiquée par la branche armée du parti a visé un supermarché de la capitale faisant 8 morts et une dizaine de blessés. Les familles des victimes réclament toujours que justice soit rendue. Elle ne l'a jamais été.

Un retour avalisé par l'ONU

Le gouvernement afghan est très fragilisé par des dissensions internes. C'est un pouvoir à deux têtes avec Ashraf Ghani, le président, et son chef de l'exécutif Abdullah Abdullah: deux hommes qui ne s'entendent pas, un couple qui ne fonctionne pas. La population reproche au gouvernement sa léthargie. Avec cet accord de paix signé avec l'un des opposants les plus fervents, un ancien chef de guerre désormais à ses côtés, le gouvernement afghan montre qu'il est capable de parvenir à négocier la paix. « C'est un pas vers la réconciliation » s'est félicité le chef de l'Etat afghan.

Gulbuddin Hekmatyar, lui, se pose en médiateur et appelle les talibans à le retrouver sur le chemin de la paix. En se positionnant aux côtés d'Ashraf Ghani, il lui apporte son important vivier de militants dévoués et lui acquiert ainsi une légitimité qui lui permet d'entrer dans l'arène politique et d'y jouer un rôle. C'est ce qu'il faudra suivre dans les prochaines semaines. Vendredi, Gulbuddin Hekmatyar va faire une démonstration de force. Il a convié tous ses sympathisants et militants à le retrouver dans le stade Ghazni à Kaboul pour un grand meeting.

Chronologie et chiffres clés