rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Afghanistan Corruption ONU

Publié le • Modifié le

L'Afghanistan a fait des efforts en matière de corruption, souligne l'ONU

media
« La corruption demeure un sérieux obstacle à la paix en Afghanistan », selon l'ONU. Illustration: un homme compte des dollars à Kaboul sur un marché. AFP PHOTO/Massoud HOSSAINI

L'ONU vient de publier son premier rapport sur la lutte contre la corruption en Afghanistan. Celui-ci souligne les efforts réalisés par le gouvernement tout en reconnaissant qu'il faudra des années avant que le problème ne soit résolu étant donné son ampleur. Une corruption qui touche tous les domaines, tous les secteurs y compris celui de la sécurité particulièrement mis en cause en raison des multiples attaques contre des lieux militaires ou gouvernementaux hautement sécurisés. Un chapitre pourtant inexistant du rapport qui se consacre plus aux moyens législatifs mis en place.


Avec notre correspondante à KaboulSonia Ghezali

« La lutte contre la corruption: l'autre champ de bataille » : c'est l'intitulé du rapport de l'ONU qui met l'accent sur les actions prises par le gouvernement afghan comme la création il y a 6 mois d'un centre de justice pénale contre la corruption.

Un chapitre entier est consacré au secteur minier particulièrement gangréné par ce fléau en Afghanistan, mais rien sur le secteur sécuritaire. « Je peux vous assurer que la corruption dans le secteur militaire ne nous préoccupe pas particulièrement. Il suffit de rappeler que les deux premières personnes jugées par la cour de justice anticorruption étaient des militaires. Le gouvernement est déterminé à juger toute personne accusée de corruption », explique le ministre afghan de la Justice, Abdul Basir Anwar.

Le secrétaire général de la mission d'assistance de l'ONU pour l'Afghanistan a une autre opinion : « De notre point de vue, c'est l'un des domaines les plus critiques auquel nous devons faire face. Beaucoup d'efforts sont réalisés, comme le ministre l'a dit, par le gouvernement, mais la communauté internationale examine aussi le problème très sérieusement et nous espérons que nous pourrons faire des progrès au cours de cette année ». Conclusion de ce rapport : des progrès sont constatés en matière de lutte anticorruption mais il faudra de nombreuses années avant que le problème soit résolu.

Chronologie et chiffres clés