rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Japon Etats-Unis Mike Pence Corée du Nord

Publié le • Modifié le

La Corée du Nord au coeur de la visite du vice-président américain au Japon

media
Le vice-président américain Mike Pence a été accueilli à Tokyo par le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le 18 avril 2017. REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Après la Corée du Sud, Mike Pence est au Japon ce mardi 18 avril. Le vice-président américain replace cette visite dans le contexte de la menace nord-coréenne, alors que Pyongyang pourrait effectuer un sixième essai nucléaire.


Avec notre correspondant à Tokyo,  Frédéric Charles

Mike Pence laisse entendre à Tokyo que les Etats-Unis ne permettront pas à la Corée du Nord de développer des missiles balistiques capables de détruire les bases américaines au Japon et d’atteindre un jour des villes américaines.

Le vice-président américain se sert à Tokyo de la menace nord-coréenne pour réaffirmer que l’alliance nippo-américaine est la pierre angulaire de la paix et la sécurité en Asie. Un moyen aussi de signaler à la Chine que si elle ne contre pas les ambitions nucléaires de la Corée du Nord, les Etats-Unis augmenteront leur capacité militaire en Asie.

Réviser la Constitution pacifique

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, se sert de la menace nord-coréenne pour pousser à une révision de la Constitution pacifique et faire du Japon un pays doté comme les autres d’une capacité nucléaire.

Le risque d’une escalade entre les Etats-Unis et la Corée du Nord inquiète les experts japonais de la défense. Donald Trump est peu clair sur ses intentions vis-à-vis de la Pyongyang.

Contrairement à la Syrie, le régime nord-coréen a des capacités de riposte redoutables. Il menace les Etats-Unis d’une guerre nucléaire en cas d’attaque préventive américaine dont feraient les frais le Japon et la Corée du Sud.

Chronologie et chiffres clés