rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Syrie: un général russe tué lors d'un bombardement du groupe EI près de Deir Ezzor (agences)
  • Sénégal: le nouveau khalife des Tidjanes, Serigne Mbaye Sy Mansour, remplace le khalife Al Amine décédé vendredi
  • Irak/Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui pour l'achat de pétrole (médias d'Etat)
  • France/Sénatoriales: la majorité de droite confortée lors du scrutin de ce dimanche (Gérard Larcher/président sortant du Sénat)

Australie Droits de l'enfant Justice christianisme Vatican

Publié le • Modifié le

Chiffres alarmants sur la pédophilie en Australie par des prêtres catholiques

media
La commission royale chargée de lever le voile sur les abus sexuels dans le pays, ce lundi 6 février 2017. Jeremy Piper/Handout via REUTERS

En Australie, la commission qui enquête depuis quatre ans sur la pédophilie dans le pays a commencé, ce lundi 6 février 2017, à rendre publics ses travaux. Un chiffre terrible interpelle : entre 1950 et 2010, 7 % des prêtres catholiques, soit un sur 14, ont fait l’objet d’accusations d’abus sexuels sur des enfants sans qu’aucune enquête ne soit ouverte.


« Ces chiffres sont choquants, tragiques, indéfendables. Nous baissons honteusement la tête », a déclaré le directeur du Conseil vérité, justice et guérison, créé par l’Eglise australienne pour organiser une réponse face à ces révélations.

Presque 4 500 personnes affirment avoir été victimes d’abus sexuels de la part de religieux pendant ces 60 dernières années. Les filles avaient en moyenne 10 ans et 11 ans pour les garçons.

Personne ne les a écoutés : « Les enfants étaient ignorés ou pire, punis. Les accusés ne faisaient l’objet d’aucune enquête », explique Gail Furness, l’avocate qui préside aux travaux de la commission.

Les paroisses vers lesquelles les religieux étaient transférés ignoraient tout de leur passé, et les documents y faisant référence étaient détruits.

Des milliers de victimes entendues par le Conseil vérité, justice et guérison

Ce chiffre de 7 % est une moyenne, la commission d’enquête royale rapporte que dans certains diocèses, la proportion des prêtres soupçonnés de pédophilie sur cette période atteint les 15 %.

Cette proportion atteint même les 20 % pour certains ordres religieux, et 40 % pour l’ordre des frères de Saint John of God.

La commission royale, mise en place en 2013, après dix ans de pressions, a depuis  entendu des milliers de victimes, enquêtant sur l’Eglise, mais aussi les écoles, les orphelinats, l’armée, les associations de jeunesse et les clubs sportifs.

En quatre années d’enquête, elle a signalé 300 cas à la police. Jusqu’ici, seules 27 poursuites ont été engagées, 75 cas sont en attente.

→ À relire : Le pape François accroit la pression sur les évêques concernant la pédophilie