rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Bahamas Intempéries Catastrophes naturelles Humanitaire

Publié le • Modifié le

Les dons aux Bahamas au plus bas malgré un bilan dévastateur après l'ouragan

media
La ville de Marsh Harbour, dans l'île de Grand Abaco, dévastée après le passage de l'ouragan Dorian aux Bahamas, le 9 septembre 2019. REUTERS/Loren Elliott

Alors que le dernier bilan officiel fait état d’au moins 50 morts après le passage de l’ouragan Dorian, un chiffre qui va augmenter lourdement, les dons pour les Bahamas sont au plus bas, selon les organisations humanitaires. Pourtant, l’archipel a été dévasté, et 70 000 personnes ont besoin d’une aide urgente.


La Croix-Rouge, le Secours populaire, Unicef... toutes les ONG impliquées auprès des victimes de l’ouragan Dorian aux Bahamas font le même constat : les dons reçus sont loin d'être suffisants. En cause, selon ces organisations, la réputation de l'archipel considéré comme un paradis fiscal et touristique.

Aucun décompte exhaustif ne permet de connaître le montant total déjà mobilisé. Toutefois, en France, le Secours populaire indique avoir reçu dix fois moins d'argent que lors du tsunami en Indonésie en 2017, dans la même échelle de temps.

Des appels aux dons ont été lancés par des organisations humanitaires et religieuses du monde entier et des collectes de nourriture et de matériel sont également organisées, notamment dans l’État américain de Floride, ou encore dans d'autres îles des Caraïbes, comme St Martin. Les Nations unies ont promis 85 tonnes de vivres.

Certaines grandes fortunes ont également mis la main à la poche, comme l'ancien basketteur Michael Jordan, qui possède une propriété aux Bahamas. Le chanteur Lenny Kravitz, figure de la diaspora bahamienne, a également annoncé un don sur les réseaux sociaux.

Plusieurs compagnies de croisière, qui tirent habituellement profit de leur activité dans l'archipel, ont annoncé des dons. En France, le Secours populaire indique avoir sollicité le Club Med et les hôtels Accor, eux aussi présents aux Bahamas. Pour le moment, l'association n'a reçu aucune réponse.