rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

États-Unis Justice

Publié le • Modifié le

Affaire Epstein: le directeur de la prison muté et deux gardiens suspendus

media
Vue du Centre correctionnel métropolitain de New York, où le milliardaire Jeffrey Epstein était détenu jusqu'à sa mort le 10 août 2019. DON EMMERT / AFP

Cinq jours après que le milliardaire américain Jeffrey Epstein a été retrouvé mort dans sa cellule, de nouveaux dysfonctionnements à la prison où il attendait son procès ont été dévoilés. Ce mardi 13 août, de premières sanctions ont également été prises à l’encontre du personnel pénitentiaire chargé de sa surveillance.


Les autorités n’ont pas perdu de temps. À la prison fédérale Metropolitan de New York, le FBI passe en revue chaque minute de la nuit qui a précédé la mort de Jeffrey Epstein.

Les enquêteurs ont apparemment réquisitionné les vidéos de surveillance, tous les documents concernant le milliardaire, mais également tous ceux concernant les pratiques au sein de l’établissement pénitentiaire.

On sait déjà que Jeffrey Epstein était seul dans sa cellule, alors que le protocole exige que les détenus soient toujours placés à deux. Le milliardaire a été retiré de l’unité de surveillance anti-suicide pour une raison encore inconnue, alors qu’il avait déjà essayé d’attenter à ses jours.

À en croire les médias américains, les deux gardes chargés de sa surveillance cette nuit-là dormaient au lieu d’assurer les rondes prévues toutes les 30 minutes. Ils auraient ensuite falsifié les documents et affirmé que le protocole était bien respecté.

Les deux hommes viennent d’être suspendus le temps de l’enquête. Le directeur de la prison, lui, a été muté.D’autres sanctions pourraient être prises à mesure que l’enquête avance.

Ce mardi 13 août, Donald Trump a lui aussi appelé à des investigations approfondies sur la mort de Jeffrey Epstein. Le milliardaire américain de 66 ans a été retrouvé ce samedi matin pendu dans sa cellule. Il devait être jugé pour trafic sexuel et multiples agressions sexuelles sur mineurs.

Chronologie et chiffres clés