rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • L'Espagne opposée à un blocage de l'accord UE-Mercosur (présidence)
  • L'Espagne opposée à un blocage de l'accord UE-Mercosur (présidence)

États-Unis Mexique Justice Drogue

Publié le • Modifié le

Le narcotrafiquant «El Chapo» condamné à la perpétuité aux États-Unis

media
Le narcotrafiquant «El Chapo», ici à Mexico en janvier 2016. REUTERS/Tomas Bravo/File Photo

Le célèbre chef de cartel mexicain Joaquin « El Chapo » Guzman a été condamné mercredi 17 juillet à finir ses jours en prison par la justice américaine.


Le juge Brian Cogan du tribunal fédéral de Brooklyn, à New York, a infligé à « El Chapo », 62 ans, une peine de prison à perpétuité assortie de 30 années supplémentaires, comme le prévoit la loi.

Le narcotrafiquant mexicain avait été reconnu coupable en février par un jury fédéral d'avoir fait entrer aux États-Unis des tonnes de cocaïne, d'héroïne et de marijuana à la tête du cartel de Sinaloa, une des organisations criminelles les plus violentes du Mexique.

Trafiquant dès 15 ans

Celui qu'on surnomme « El Chapo », « le petit » en français, débute sa carrière dans le banditisme à l'âge de 15 ans, en se lançant dans la culture du pavot et de la marijuana.

Mais c'est à 32 ans qu'il se fait un véritable nom : à la mort du parrain qui l'avait pris sous son aile, il fonde le cartel de Sinaloa avec trois associés et en fait une véritable multinationale. Cette activité lui aurait rapporté près de 12 milliards de dollars. 

« El Chapo » est arrêté pour la première fois en 1993. S'ensuivent deux évasions spectaculaires, jusqu'à son interpellation définitive en 2016. Il est extradé vers les États-Unis en janvier 2017.

Vers un nouveau lieu de détention

Il vit depuis à l'isolement 23 heures sur 24 dans une prison de Manhattan, dans des conditions qu'il a comparées ce mercredi à une « torture psychologique » et à un « traitement cruel et inhumain ». Et sa situation ne devrait pas s'améliorer puisqu’il devrait être transféré dans une prison de très haute sécurité du Colorado, surnommée « l'Alacatraz des Rocheuses ».

Peu après le verdict, le procureur général adjoint du ministère de la Justice des États-Unis Brian Benczkowski s’est exprimé : « La longue route qui a conduit des montagnes de la Sinaloa à la Cour qui se trouve derrière nous aujourd’hui a été pavé de morts, de drogues et destruction. Mais cela s’est terminé avec la justice. Cette journée apporte une certaine justice pour les Américains, pour le Mexique dont les Institutions ont été corrompus pendant des années par Mr Guzman et le cartel de Sinaloa. »

De son côté, « El Chapo » a fait un signe de la main à sa famille et placé sa main sur son coeur. Durant le procès, l'accusation a montré qu’il avait ordonné l'assassinat ou mis lui-même à mort au moins 26 personnes - parfois après les avoir torturées. Ses avocats ont annoncé leur intention de faire appel de la décision du tribunal américain.

Chronologie et chiffres clés