rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Handball: les Néerlandaises sacrées championnes du monde en battant l'Espagne par 30 à 29
  • Ski: le Français Alexis Pinturault gagne son premier slalom depuis cinq ans à Val d'Isère
  • COP25: loin de l'urgence climatique, adoption à Madrid d'un accord «a minima» soulignant le «besoin urgent» à agir
  • Crise au Liban: «Il faut que les autorités politiques se secouent» (Le Drian)
  • Pollution atmosphérique en Iran: écoles fermées dans plusieurs villes du pays, dont Téhéran
  • «L'hôpital public se meurt», avertissent 660 médecins prêts à démissionner dans une tribune publiée par le «Journal du dimanche»

Revue de presse États-Unis Venezuela Colombie Mexique

Publié le • Modifié le

À la Une: avortement aux États-Unis, la Cour Suprême va devoir trancher

media
Manifestants pro-choix devant le siège du Sénat de l'Alabama après le vote d'une loi interdisant l'IVG. Montgomery, le 14 mai 2019. © Reuters/Chris Aluka Berry

Après la signature hier par la gouverneure de l’Alabama de la loi la plus restrictive en la matière, la question du droit à l’avortement va être prise en main par les juges de la Cour suprême américaine. Et selon le New York Times, ce n’est pas cette loi ratifiée hier dans l’État de l’Alabama qui risque de faire évoluer ce droit acquis par les Américains depuis 1973. D’autres États avant l’Alabama ont voté des législations qui restreignent ce droit à l’avortement. Et la Cour suprême va dans un premier temps accepter d’étudier ces cas-là, plutôt que celui de l’Alabama, car d’après le New York Times, cela permettra aux juges conservateurs de la Cour suprême, qui sont majoritaires, de détricoter le droit constitutionnel accordé en 1973, alors que s’ils s’attaquent à la question de la nouvelle loi votée dans l’Alabama, il faudrait carrément l’annuler. Le quotidien rappelle que d’autres États, à majorité républicaine, ont déjà voté des lois qui restreignent le droit à l’avortement. C’est le cas de l’Ohio, de la Géorgie ou encore la Louisiane, des législations qui vont donc être étudiées de prêt par cette Cour suprême. Et pour le quotidien, suite à la recomposition de la Cour suprême entreprise par Donald Trump, il faut s’attendre à voir une évolution très conservatrice sur ce sujet.

Un décret anti-Huaweï signé par Donald Trump ?

Donald Trump a signé ce mercredi un décret qui interdit aux entreprises américaines d’utiliser du matériel de télécommunications fabriqué par des entreprises présentant un risque pour la sécurité nationale. Une information que l’on retrouve en Une duWall Street Journal qui explique qu’il s’agît là d’une mesure destinée principalement à Huaweï, le géant chinois des télécommunications. Une mesure qui va encore peser dans les négociations commerciales avec la Chine, sachant que les discussions doivent reprendre prochainement à Pékin, selon le quotidien. Des responsables américains du département de la sécurité nationale ont déclaré par ailleurs que les entreprises chinoises, dont Huaweï et ZTE Corp., constituaient une menace car, selon eux, sous le régime du Parti communiste chinois, elles sont obligées de respecter les ordres de Pékin. Ce qui a engendré une autre mesure prise par les autorités américaines, nous apprend le Wall Street Journal : le département du Commerce a ajouté Huaweï à une liste d'entités exerçant des activités contraires aux intérêts américains. Cela qui va limiter les ventes ou les transferts de technologie américaine à Huaweï et pourrait lui porter un sérieux coup, selon le quotidien.

Les autorités américaines suspendent les liaisons aériennes avec le Venezuela

Les autorités américaines estiment que les conditions de sécurité ne sont plus réunies pour les passagers, les avions et leurs équipages. Une décision à effet immédiat et qui n’est pas surprenante étant donné l’état des relations entre le régime de Nicolas Maduro et les États-Unis, souligne le quotidien floridien El Nuevo Herald. D’ailleurs, le quotidien rappelle que depuis maintenant quelques semaines la compagnie American Airlines, la principale qui opérait au Venezuela, a décidé de suspendre ses trois liaisons quotidiennes. Selon les autorités américaines, cette mesure complète l'ordonnance publiée le 1er mai dernier qui interdisait le survol en deçà de vingt-six mille pieds du territoire vénézuélien également pour des questions de sûreté et de sécurité.

Une décision de justice sème la zizanie en Colombie

C’est le titre en Une d’El Tiempo, quotidien colombien. Hier mercredi, la JEP, la justice transitionnelle, mise en place dans le cadre de l’accord de paix avec les FARC a ordonné la libération « immédiate » de Jesús Santrich, un ancien chef des FARC, qui faisait l’objet d’une demande d'extradition des États-Unis pour trafic de drogue. Une décision qui a provoqué la démission du procureur général de Colombie Néstor Humberto Martinez et une vague de protestations dans le camp des conservateurs et des proches de l’ancien président Alvarao Uribe, selon El Tiempo. Une décision qui va faire l’objet d’un appel du bureau du procureur. Et du côté des autorités on se montre confiant, à l’image du président Ivan Duque, qui n’a pas hésité à dire hier soir qu’il était prêt à signer l’ordre d’extradition dès que possible.

Les restrictions suite à un pic de pollution restent en vigueur au Mexique

Malgré le déluge qui s’est abattu sur la vallée de Mexico hier mercredi, grêle comprise, les autorités ont décidé de prolonger les mesures de restriction en matière de circulation, annonce le journal mexicain La Jornada. Les écoles primaires et les garderies seront également fermées ce jeudi pour éviter toute exposition des enfants. Et il n’y a pas que cette zone du pays qui est concernée selon Excelsior, autre quotidien mexicain. Les autorités de l’État de Querétaro, situé à une centaine de kilomètres de la capitale mexicaine, ont également prévenu ses habitants des risques encourus à cause là aussi d’un pic de pollution qui pourrait faire l’objet de restrictions si d’aventure il se prolonge, prévient le quotidien.

Chronologie et chiffres clés