rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

États-Unis Élections USA 2020

Publié le • Modifié le

États-Unis: la candidature de Biden ne fait pas l'unanimité chez les démocrates

media
À la gauche du parti, l'organisation Justice Democrats s'est rapidement élevée contre ce «soi-disant centriste». REUTERS/Brian Snyder

Dans un clip de candidature diffusé sur internet, l’ancien vice-président de Barack Obama se pose en défenseur des valeurs américaines face à Donald Trump. Sa candidature a fait réagir le président américain, mais aussi la gauche du Parti démocrate qui ne la voit pas d’un bon œil.


Avec notre correspondant aux États-Unis, Eric de Salve

Donald Trump a déjà trouvé un surnom pour son 20e rival démocrate : « Bienvenue dans la course Joe l’endormi », a tweeté le président américain juste après l’annonce de candidature de Joe Biden. « J’espère seulement, ironise le président, que tu es assez intelligent, ce dont on doute depuis longtemps, pour remporter la campagne de la primaire. »

Il faut dire que, dans son clip de candidature, ce vétéran de la politique américaine, élu sénateur pour la première fois en 1973, se pose en rempart contre Donald Trump, présenté comme une menace pour les valeurs fondamentales de l’Amérique. Perçu comme rassembleur et modéré, l’ancien vice-président de Barack Obama devance largement dans les sondages les 19 autres candidats à la primaire.

► À lire aussi : États-Unis: l’ancien vice-président Joe Biden candidat à l’investiture démocrate

Obama, lui, n’a pas réagi mais son porte-parole assure que Biden est le meilleur candidat. Un avis que ne partage pas du tout la gauche du Parti démocrate . Dans un communiqué, l’organisation Justice Democrats, formée après la victoire de Trump pour faire émerger des visages neufs au sein du parti, a immédiatement dénoncé ce « soit disant centriste » en rappelant son soutien au Patriot Act, à la guerre en Irak et surtout ses 76 ans.

 « La veille garde du Parti démocrate n’est pas parvenue à arrêter Trump, écrit Justice Democrats, on ne peut pas compter sur elle pour mener la lutte aujourd’hui. »

Néanmoins, Joe Biden reste « pour l’instant le rival le plus sérieux pour Donald Trump », estime l'historien et spécialiste des États-Unis, Corentin Sellin : « Il est premier dans les sondages. C’est incontestable, parce qu’il est le plus expérimenté. Il a été vice-président durant huit ans de Barack Obama. Ce sera le premier atout de sa candidature, il incarne pour les démocrates cette période heureuse des années Obama, qu’il a accompagné dans tous ses succès politiques. On se souvient, par exemple en autres, de sa présence dans la salle de commandement lors de l’élimination d’Oussama ben Laden. »

Il est le 20e candidat à briguer la nomination démocrate pour la présidentielle de novembre 2020 : un nombre record pour un groupe qui présente aussi une diversité sans précédent.

Chronologie et chiffres clés