rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Équateur Faune

Publié le • Modifié le

Une tortue géante que l'on pensait éteinte découverte aux Galapagos

media
Vue aérienne de l'archipel des Galapagos, en Equateur. wikimedia.org

A 1 000 kilomètres au large de l’Equateur, le mythique archipel des Galapagos est toujours source de surprises. Après l’identification en 2015 d’une nouvelle espèce de tortue géante, c’est encore une fois l’animal qui a donné son nom à l’archipel qui fait l’actualité. Le ministre de l’Environnement a confirmé la découverte d’un exemplaire d’une espèce de Galapagos, de tortue géante, que l’on croyait disparue depuis plus d’un siècle.


Avec notre correspondant à QuitoEric Samson

C’est une femelle adulte d’un peu moins d’un mètre de long qui a été découverte sur l’île de Fernandina, la troisième plus grande et celle située le plus à l’ouest de l’archipel.

Sur les photos, les scientifiques du Parc National Galapagos et de l’ONG Galapagos Conservancy ne peuvent dissimuler leur joie. Ils ont en effet retrouvé le seul exemplaire vivant connu à ce jour de Chelonoidis Phantasticus, l’espèce endémique de tortue géante de l’île Fernandina. Personne n’en avait plus vu depuis 1906 et même l’Union internationale de conservation de la nature avait jeté l’éponge en déclarant cette espèce officiellement éteinte.

Pourtant, certains scientifiques n’avaient pas perdu l’espoir. En 1964, une expédition avait découvert des crottes de tortues sur Fernandina sans savoir de quelle espèce il s’agissait. Il y a quelques siècles, les pirates, boucaniers et pêcheurs avaient en effet déplacé des tortues d’île en île pour avoir des réserves de viande fraîche à disposition.

Dans un tweet, le ministre de l’Environnement Marcelo Mata n’a pas hésité à parler de « nouvelle mondiale ». Les autorités n’ont pas précisé ce qu’elles feraient de la tortue qui doit encore recevoir un nom. Il est probable qu’elle sera placée dans un local dédié, tout comme le légendaire « Jorge le Solitaire », dernier exemplaire de son espèce mort de vieillesse en 2012.