rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Christchurch: l'Australie convoque l'ambassadeur turc après les commentaires d'Erdogan
  • Procès Monsanto: le Roundup a contribué au cancer du plaignant (jury)
  • Les forces israéliennes abattent un Palestinien soupçonné d'une attaque en Cisjordanie (Sécurité)
  • Cyclone au Mozambique: le bilan dépasse les 200 morts, selon le président Filipe Nyusi
  • L'Italie saisit le navire humanitaire bloqué au large de Lampedusa (ministère Intérieur)
  • Commerce: de hauts responsables américains à Pékin la semaine prochaine (responsable américain)
  • Venezuela: Trump appelle les militaires à mettre fin à leur soutien à Maduro

Canada Syrie

Publié le • Modifié le

Un touriste canadien détenu en Syrie

media
Depuis 2011, Ottawa conseille à ses ressortissants d'éviter tout voyage en Syrie en raison du conflit qui y fait rage. Delil SOULEIMAN / AFP

Un Canadien de 44 ans originaire de la Colombie-Britannique n’a plus donné de nouvelles depuis le 2 décembre dernier alors qu’il se trouvait dans un petit village en Syrie.


Avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas

La mère de Kristian Lee Baxter décrit son fils comme un globe-trotter, un aventurier. Fin novembre, ce dernier visite le village syrien d’origine d’un membre de la famille de sa petite amie.

Arrivé le 26 novembre à Beyrouth, le Canadien de 44 ans bénéficie des services d’un chauffeur pour rejoindre la petite localité non de loin de la frontière libanaise. Sauf que ses bagages manquent à l’appel en raison d’un retard d’avion. Le chauffeur propose de lui rapporter sa valise plus tard.

Le problème, c’est que celle-ci contient un détecteur de métal car le Canadien s’amuse à déterrer des objets métalliques. Apparemment, les autorités à la frontière entre le Liban et la Syrie s’interrogent sur cet étrange objet. Ils arrêtent donc le chauffeur et Kristian Lee Baxter ne parvient pas à le faire libérer lors de sa première visite aux douanes.

Il revient donc à la charge le lendemain, le 2 décembre. C’est la dernière fois que sa mère a eu de ses nouvelles. Depuis, le ministère canadien des Affaires étrangères a confirmé samedi qu’un Canadien était « détenu » en Syrie. Sans pour autant divulguer son identité.

Chronologie et chiffres clés