rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Christchurch: l'Australie convoque l'ambassadeur turc après les commentaires d'Erdogan
  • Procès Monsanto: le Roundup a contribué au cancer du plaignant (jury)
  • Les forces israéliennes abattent un Palestinien soupçonné d'une attaque en Cisjordanie (Sécurité)
  • Cyclone au Mozambique: le bilan dépasse les 200 morts, selon le président Filipe Nyusi
  • L'Italie saisit le navire humanitaire bloqué au large de Lampedusa (ministère Intérieur)
  • Commerce: de hauts responsables américains à Pékin la semaine prochaine (responsable américain)
  • Venezuela: Trump appelle les militaires à mettre fin à leur soutien à Maduro

Mexique Etats-Unis Migrations Internationales

Publié le • Modifié le

Mexico demande à Washington une enquête sur l'usage de la force à la frontière

media
Des migrants originaires d'Amérique centrale dispersés par la police à la frontière américano-mexicaine, le 25 novembre 2018. AFP/Guillermo Arias

Après deux incidents violents à la frontière, le Mexique a envoyé une note diplomatique aux autorités américaines. Il leur demande d’ouvrir une enquête sur l’usage de la force contre les migrants centraméricains qui ont tenté de passer aux Etats-Unis.


Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

Cette demande d’enquête montre que les Mexicains sont inquiets. Inquiets de l’usage de la force auquel recourent les agents de la patrouille frontalière américaine. Une pratique qui semble vouloir se répéter à chaque fois que des migrants tentent de traverser massivement la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis.

Balles de caoutchouc

Deux incidents graves sont venus démontrer ce recours systématique à la force. Le 25 novembre dernier, près d’un millier de migrants centraméricains, membres de la caravane qui venaient d’arriver à Tijuana, ont cherché à franchir le mur qui sépare les deux pays. Les forces de sécurité américaines ont réagi en tirant de balles de caoutchouc et en lançant des gaz lacrymogènes côté mexicain.

Le même scénario s’est répété à l’aube du 1er janvier, lorsque 150 migrants, dont des enfants, ont tenté une nouvelle fois de passer illégalement aux Etats-Unis.

Sauvegarder les droits de l'homme

Cette pratique des Américains choque les autorités mexicaines, car elle va à l’encontre de la politique migratoire du président Lopez Obrador. Le Mexique s’est en effet engagé à sauvegarder les droits de l’homme et la sécurité de tous les migrants qui transitent sur son territoire ou viennent s’y installer.

Le Mexique, pays d’émigration, de transit et récepteur de migrants

Chronologie et chiffres clés