rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Migrants refoulés par la France: Salvini envoie la police à la frontière (officiel)
  • Législatives en Afghanistan: au moins 13 morts dans un attentat-suicide à Kaboul
  • Syrie: 35 jihadistes tués dans une offensive anti-EI soutenue par Washington dans l'est du pays (OSDH)
  • Affaire Khashoggi: Reporters sans frontières (RSF) appelle à ne faire aucun «compromis» avec Riyad
  • Ingérence russe dans les élections: Moscou accuse Washington d'avoir «fabriqué» des accusations

Mexique Etats-Unis Canada ALENA AEUMC

Publié le • Modifié le

Libre-échange nord-américain: le Mexique satisfait du nouvel accord trilatéral

media
Le président mexicain sortant Enrique Peña Nieto a salué le compromis trouvé entre les trois pays de l'ex-Alena. REUTERS/Edgard Garrido TPX IMAGES OF THE DAY

Après treize mois de négociations, un nouvel accord de libre-échange qui remplace et modernise l'Alena a finalement été annoncé quelques heures avant la date-butoir fixée par Washington.


Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

C'est une grande satisfaction qui domine au Mexique, aussi bien au niveau gouvernemental que dans le secteur privé. Le président sortant Peña Nieto estime qu'avec la modernisation de cet accord commercial, tout le monde sort gagnant.

Quant à Marcelo Ebrard, le futur ministre des Affaires étrangères du président élu Lopez Obrador (celui-ci prendra ses fonctions le 1er décembre), il a souligné l'importance de cet accord : « Il permet de conserver la compétitivité de l'industrie manufacturière mexicaine, car il maintient l'accès au marché le plus grand du monde. Et grâce à cet accord, le Mexique se trouvera en meilleure position pour mettre en place les programmes prioritaires que prévoit le président élu. »

Pour sa part, Jesus Seade, qui, durant les négociations, représentait le prochain gouvernement, considère que ce traité permet de fermer la porte à toute fragmentation commerciale dans la région.

Espoir pour l'emploi

Du côté des chefs d'entreprise, Juan Pablo Castañon, président du Conseil coordinateur patronal, est persuadé que ce nouvel Alena sera bénéfique pour le Mexique : « Ce sera sûrement au profit des investissements et des emplois au Mexique ; et le pays se consolidera comme une puissance exportatrice. »

Et parce que les Mexicains espéraient que le Canada parvienne à une entente avec les Etats-Unis, tous saluent ici la préservation du caractère trilatéral de cet accord.

Chronologie et chiffres clés