rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Etats-Unis Donald Trump Russie

Publié le • Modifié le

Ingérence russe: un élu républicain confondu par un enregistrement

media
Devin Nunes photographié le 7 juin 2018, au Capitol, à Washington. ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

« Une majorité républicaine est nécessaire pour protéger le président américain ». Ce sont les mots de Devin Nunes au sujet de l'enquête menée sur les interférences russes présumées dans l'élection du président Donald Trump en 2016. Les propos de l'élu républicain vont à l'encontre de la communication habituelle du parti à ce sujet. Ils ont pourtant, selon la chaîne de télévision MNSBC, étaient tenus lors d'un dîner de levée de fonds pour financer la campagne républicaine pour les élections de mi-mandat en novembre prochain. Selon MNSBC, l'enregistrement a été réalisé de façon clandestine par un mouvement politique qui avait payé pour assister au dîner.


Devin Nunes est le président de la commission chargée de surveiller les activités des agences de renseignement américaines, au Congrès américain. Depuis des mois, il est l'un des principaux défenseurs de l'innocence du président Donald Trump face à l'enquête autour des possibles interférences russes dans l'élection de 2016. Mais dans ces enregistrements audio diffusés par la chaîne américaine MSNBC, Devin Nunes semble reconnaître que la seule manière d'éviter que le parti ne soit rattrapé par ces accusations est de conserver la majorité au Congrès.

« Nous sommes dans une situation sans issue. Cela nous met dans une position difficile. Si Jeff Session ne revient pas sur sa position et que Robert Mueller n'innocente pas le président, nous sommes les seuls à pouvoir le protéger.  C'est là qu'est le danger. C'est pour cela qu'il faut absolument que nous gardions tous nos sièges au Congrès. Nous devons garder la majorité. Si nous ne gardons pas la majorité, tout cela partira en fumée », dit Devin Nunes dans cet enregistrement.

Il y a quelques mois, le président Donald Trump lui-même accusait son propre ministre de la Justice Jeff Session ainsi que Robert Mueller, le procureur chargé de l'affaire, de mener une chasse aux sorcières truquée, à la solde de l'opposition démocrate. Reste à savoir si les propos tenus dans cet enregistrement par Devin Nunes, l'élu républicain de Californie, auront un impact sur le résultat des élections de mi-mandat.

Chronologie et chiffres clés