rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Israël: un ministre clé reste au gouvernement, éloignant la probabilité d'élections
  • Le Cambodge n'autorisera aucune base militaire étrangère sur son sol (Premier ministre Hun Sen)
  • France: de nouveaux rassemblements de «gilets jaunes», opérations escargots et dépôts pétroliers bloqués ce lundi

Russie Etats-Unis Commerce et Echanges

Publié le • Modifié le

Moscou riposte aux barrières douanières américaines

media
Le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre Dmitri Medvedev, le 8 mai 2018. Yuri KADOBNOV / AFP

Depuis le début de l'année, Donald Trump a engagé une bataille commerciale mondiale en imposant des droits de douane sur des produits de différents pays, notamment la Chine. Ce vendredi 6 juillet, c'est la Russie qui a annoncé l'introduction de surtaxes sur une série de produits américains, en réponse aux barrières douanières imposées par Washington sur l'acier et l'aluminium.


Avec notre correspondant à Moscou, Etienne Bouche

Les produits américains concernés sont ceux « dont un analogue est produit en Russie », c'est ce qu'indique un communiqué du ministère de l'Economie publié ce vendredi.

Le document précise qu'il s'agit notamment de technologies relatives à la construction des routes, et d'équipements pour l'industrie des hydrocarbures. Ces nouvelles taxes douanières à l'importation atteindront 25 à 40% du prix de la marchandise. Elles sont destinées à soutenir les entreprises russes opérant dans le même secteur.

Le décret a été signé par le Premier ministre, Dmitri Medvedev. Il entrera en vigueur dans les 30 jours. Selon le ministre de l'Economie, Dmitri Orechkine, ces mesures devraient rapporter près de 88 millions de dollars. Un montant qui reste bien en deçà du préjudice de 537 millions de dollars lié aux mesures adoptées par les Etats-Unis sur l'acier et l'aluminium.

Il y a quelques jours, Moscou annonçait avoir saisi l'Organisation mondiale du commerce pour contester ces taxes. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a réaffirmé vendredi que la Russie comptait « prendre toutes les mesures nécessaires pour défendre ses intérêts » dans ce contexte de guerre commerciale.

 

Chronologie et chiffres clés