rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Nicaragua Etats-Unis

Publié le • Modifié le

Nicaragua: les Etats-Unis sanctionnent des personnalités proches du pouvoir

media
Un manifestant nicaraguayen posté à une barricade à Jinotepe, le 5 juillet 2018. REUTERS/Oswaldo Rivas

Au Nicaragua, une opération menée par la police et des hommes armés contre des manifestants anti-gouvernementaux a fait ce jeudi au moins trois morts dans le nord-ouest du pays. Ces nouvelles violences ont fait 22 blessés et 14 personnes ont été arrêtées dont un enfant de 12 ans. Depuis le début des manifestations contre le président Daniel Ortega en avril, la répression a fait près de 300 morts. Les Etats-Unis ont adopté ce jeudi des sanctions à l'encontre de trois hauts responsables du Nicaragua. Parmi eux le préfet de police du pays.


« Sous la direction de Francisco Javier Diaz Madriz, la police nationale du Nicaragua a commis de sérieuses violations des droits de l'homme dont était victime la population du pays », écrit le département d'Etat américain dans un communiqué.

Les sanctions de Washington ciblent également Fidel Antonio Moreno Briones, accusé par l'administration Trump d'être le cerveau des actes de violence commis par les jeunesses sandinistes dont il est le leader. Jose Francisco Lopez Centeno, non seulement président de la compagnie nicaraguayenne du pétrole Petronic mais aussi trésorier du parti au pouvoir, se voit lui reprocher des graves actes de corruption.

Les sanctions prévoient la saisie des biens de ces trois individus dans tous les territoires sous juridiction américaine. Les transactions avec ces trois officiels visés sont désormais interdite à tout Américain et toute entité américaine. Avec ces mesures annoncées, le département d'Etat touche le cœur du pouvoir nicaraguayen, la famille même de Daniel Ortega : un fils du président est en effet marié à une fille du préfet de la police nationale.

Chronologie et chiffres clés