rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Colombie

Publié le • Modifié le

Colombie: deux femmes en lice pour la vice-présidence

media
Les candidats de droite Ivan Duque et Marta Lucia Ramirez en campagne pour le second tour de l'élection présidentielle, le 17 juin 2018. REUTERS/Carlos Julio Martinez

A trois jours du deuxième tour des élections présentielles colombiennes, une seule certitude : une femme sera vice-présidente pendant quatre ans. Et ce sera une première dans l’histoire du pays. Favori des sondages, le candidat de la droite Ivan Duque a choisi pour coéquipière Marta Lucia Ramirez, 64 ans, du parti conservateur. Le candidat indépendant de gauche Gustavo Petro est lui secondé par Angela Maria Robledo, la soixantaine elle aussi, du parti vert. 

 


avec notre correspondante à Bogota, Marie-Eve Detoeuf

Duque contre Petro, «Marta Lucia» contre «Angela Maria», les femmes en politique sont encore et toujours appelées par leur prénom.

Marta Lucia Ramirez, issue du parti conservateur, a pourtant beaucoup plus d’expérience que le candidat Alvaro Duque… qui n’en a aucune. Elle a notamment été ministre de la Défense du très militariste Alvaro Uribe en 2002. Les militaires l’avaient alors surnommée « la tigresse ». Marta Lucia sourit peu et sait ce qu’elle veut. Elle aurait voulu la présidence mais elle a été battue aux primaires de la droite par le jeune et très souriant Ivan Duque, poulain d’Alvaro Uribe. Marta Lucia Ramirez se dit progressiste sur les sujets de société mais, campagne oblige, elle évite aujourd’hui de se prononcer sur le mariage gay, l’avortement ou les drogues douces.

à (re)lire: Marta Lucia Ramirez, une Colombienne de caractère

A gauche, Angela Maria Robledo elle a toujours défendu haut et fort les droits des femmes et des minorités. Psychologue, universitaire et députée, elle a trahi son parti d’origine, le parti vert, pour rejoindre Gustavo Petro qui était soucieux d’adoucir son image d’ancien guérillero très à gauche. Pari risqué pour Angela Maria Robledo et gagné. Elle se retrouve au deuxième tour. Mais les sondages lui laissent peu d’espoir de l’emporter dimanche.

Gustavo Petro et Angela Robledo, candidats de gauche au second tour de l'élection présidentielle en Colombie, en meeting à Bogota le 12 juin 2018. REUTERS/Andres Stapff

Chronologie et chiffres clés