rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Décès d'Aretha Franklin: édition spéciale sur RFI ce 17 août à partir de 5h15 TU (7h15, heure de Paris)

Mexique criminalité Education

Publié le • Modifié le

Mexique: trois étudiants retrouvés morts, victimes d’un cartel

media
Une manifestation pour réclamer la lumière sur la disparition des trois étudiants avait été organisée le 19 mars à Tonala. ULISES RUIZ / AFP

Ils étaient portés disparus depuis un peu plus d'un mois. Les autorités mexicaines ont annoncé lundi 23 avril la mort de trois étudiants en cinéma dans l'ouest du pays. Leurs ravisseurs auraient tenté de faire disparaitre leurs corps en les plongeant dans des cuves remplies d'acide. Un assassinat qui porte la marque des cartels de la drogue, très actifs dans certaines zones du pays, notamment dans l'Etat de Jalisco.


Le visage de ces trois jeunes âgés d'une vingtaine d'années s'affichait régulièrement depuis un mois en une de la presse locale : Salomon Aceves Gastelum, Daniel Diaz et Marco Avalos. Le 19 mars, ces étudiants en cinéma de la deuxième ville du pays, Guadalajara, rentraient d'un tournage à Tonala, dans la banlieue est. C'est là,  expliquent les autorités judiciaires de l'Etat de Jalisco, qu'ils ont été enlevés par plusieurs hommes armés.

Séquestrés, torturés avant leur mort, leurs corps ont probablement été dissous dans de l'acide. Des tests ADN sont réalisés sur le contenu de cuves retrouvés dans une maison. Les responsables seraient membres du cartel « Jalisco Nouvelle génération », l'un des groupes de narcotrafiquants les plus puissants au Mexique. L'une des victimes a peut-être été ciblée, avancent les enquêteurs, pour les liens d'un de ses proches avec une bande rivale.

La disparition de ces 3 jeunes avait provoqué de nombreuses manifestations, la plupart d'étudiants appelant à leur retour et dénonçant aussi la corruption de la police. Des réalisateurs célèbres, comme Guillermo del Toro, originaire de cette ville, avaient exigé eux aussi une enquête des autorités.

Au Mexique, 33 000 personnes sont officiellement portées disparues. Des chiffres qui ont explosé tout comme le nombre d'homicide dans un pays où 90% des crimes restent impunis.

Chronologie et chiffres clés