rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Strasbourg: Macron remercie «l'ensemble des services mobilisés» dans la traque de l'auteur de l'attentat
  • Cessez-le-feu au Yémen: «La paix est possible», estime Pompeo
  • Foot: la Fédération ivoirienne a saisi le Tribunal arbitral du sport contre la décision de la CAF de confier la CAN 2021 au Cameroun
  • Le parlement irlandais vote pour la légalisation de l'avortement
  • Khashoggi: le Sénat américain juge le prince héritier saoudien «responsable du meurtre»
  • Attentat de Strasbourg: Chérif Chekatt a été abattu par la police dans un quartier de la ville
  • France: le marché de Noël de Strasbourg rouvrira vendredi (Castaner)
  • Yémen: l'Iran salue les avancées «prometteuses» des consultations de paix

Etats-Unis criminalité racisme Société

Publié le • Modifié le

Colis piégés meurtriers au Texas: la piste d'actes racistes privilégiée

media
La police et le FBI surveillent, mardi 12 mars, une maison d'Austin où un colis piégé a explosé. REUTERS/Sergio Flores

En dix jours, trois paquets déposés devant des domiciles à Austin au Texas ont explosé, causant la mort de deux personnes et en blessant sévèrement deux autres. La police estime qu’il y a un lien entre les explosions et appelle les habitants à la prudence.


Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

« Si vous trouvez un colis devant votre porte, surtout ne le touchez pas » implore le chef de la police d’Austin. Lorsqu’un premier paquet a explosé au début du mois, tuant sur le coup un homme de 39 ans, les forces de l’ordre ont estimé qu’il s’agissait d’un incident isolé. Mais deux nouvelles explosions de colis ont eu lieu ce lundi à quelques minutes d’intervalle, tuant un garçon âgé de 17 ans et blessant très sérieusement une dame de 75 ans.

« Les incidents sont liés » affirme désormais la police. Les paquets d’apparence anodine ont été déposés devant des portes d’immeubles et ont explosé lorsqu’ils ont été déplacés.

Les enquêteurs ignorent si les habitants des lieux étaient délibérément visés, mais remarque que les victimes étaient afro-américaines ou hispaniques. La piste d’attentats racistes n’est pas écartée. « Nous allons retourner toutes les pierres de la ville pour trouver le ou les auteurs de ces actes », a déclaré le chef de la police.

Le gouverneur du Texas Greg Abbott a, lui, offert une prime de 15 000 dollars à quiconque apporterait une information fiable sur le ou les auteurs de ces attentats.

(Re) lire : Aux Etats-Unis, le nombre de crimes et délits à caractère raciste est en hausse

Chronologie et chiffres clés