rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Viaduc effondré en Italie: le bilan est désormais de 38 morts confirmés et de plusieurs disparus (Salvini)
  • Ankara refuse à nouveau de lever l'assignation à résidence du pasteur Brunson (médias)
  • Viaduc effondré en Italie: le gouvernement indique vouloir révoquer la concession autoroutière (ministres)
  • Israël rouvre un passage vital vers la bande de Gaza après des semaines de tensions (officiel)
  • Le président russe Vladimir Poutine se déclare prêt à rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un (KCNA)
  • Ankara annonce l'augmentation des tarifs douaniers de plusieurs produits américains (journal officiel)

Venezuela Brésil Michel Temer

Publié le • Modifié le

Brésil: le président Temer à la frontière avec le Venezuela

media
Le président brésilien Michel Temer, ici en octobre 2017 à Brasilia. REUTERS/Ueslei Marcelino

Au Brésil, le président Michel Temer s'est rendu lundi 12 février à la frontière avec le Venezuela. L'Etat du Roraima affronte une véritable situation d'urgence causée par l'afflux massif de Vénézuéliens, qui fuient leur pays frappé par la crise économique, la pénurie alimentaire et l'hyperinflation, vers le Brésil. Un véritable exil de dizaines de milliers de personnes qui menace la stabilité de l'Etat frontalier du Roraima. L'année dernière, plus de 17 000 Vénézuéliens ont déposé une demande de visa, en tant que réfugiés au Brésil. Ils pourraient être dix fois plus cette année.

 


Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

Accueilli par des manifestants en colère, le président Michel Temer a effectué une visite éclair sur la frontière avec le Venezuela. Plus de 40 000 Vénézuéliens habitent aujourd'hui dans la ville brésilienne de Boa Vista, souvent dans des conditions très précaires - ils représentent à présent 10% de la population totale- provoquant des frictions entre Brésiliens et exilés. La semaine dernière, deux maisons où résidaient des Vénézuéliens ont été incendiées, blessant plusieurs personnes.

Face à cette nouvelle crise migratoire qui s'aggrave chaque jour un peu plus, le président Temer a promis que les réfugiés vénézuéliens seraient déplacés dans d'autres Etats brésiliens, afin de désengorger celui frontalier du Roraima.

Mais pour l'instant, aucun détail de ce plan n'a encore été dévoilé, ni les fonds qui lui seraient alloués. Le ministre de la Défense a lui assuré que les effectifs de l'armée dans la région seront doublés, avec la mise en place d'un hôpital de campagne, et d'un centre de triage pour les réfugiés vénézuéliens. Les autorités ont également annoncé que les contrôles à la frontière allaient être renforcés.

Chronologie et chiffres clés