rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Urgent
Corée du Nord: Donald Trump annonce l'annulation du sommet de Singapour avec Kim Jong-un

Haïti Culture

Publié le • Modifié le

[En Images] En Haïti, le carnaval fédère toutes les classes

media
La carnaval d'Haïti se tient du dimanche 11 au mercredi 14 février. ©REUTERS/Andres Martinez Casares

Haïti est à l'heure du carnaval : les festivités ont débuté dimanche après-midi et vont durer jusqu'aux premières heures du jour, mercredi prochain. Chaque année, l'événement attire les foules, des Haïtiens du pays et aussi ceux de la diaspora. Haïti est l'un des pays les plus inégalitaires de la planète mais les trois jours gras ont ce pouvoir de fédérer des dizaines de milliers de citoyens de toutes classes économiques.


Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

A la radio, la télévision, dans les rues, les méringues ont envahi Haïti. Pour trois jours, le pays vit au rythme du carnaval et la foule va danser sur la place du Champ-de-Mars à Port-au-Prince.

Animateur vedette, Carel Pedre se délecte de cette ambiance d'unité qui plane sur Haïti pendant cette fête : « Pendant les trois jours gras, qu'on soit pour ou contre le pouvoir, qu'on soit riche ou pauvre, on va danser définitivement au son des mêmes bandes à pied et aussi se familiariser avec des méringues carnavalesques. »

Carel Pedre insiste aussi sur la caractère serein des festivités : « Lorsque vous voyez cette marée humaine qui danse ensemble, c'est très beau. Peut-être que certains ne vont pas comprendre : il y a très peu de policiers, très peu de sorties de secours mais il y a des milliers de personnes ensemble qui dansent. »

Trois jours de fête et de débauche s'offrent à tous les Haïtiens qui le souhaitent. Le carnaval suscite toujours des polémiques mais pour l'heure, place au défoulement, cette pause comme une bouffée d'oxygène pour oublier les problèmes.

Chronologie et chiffres clés