rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Le président catalan destitué Carles Puigdemont est arrivé à Copenhague (TV danoise)
  • Rohingyas: le programme de retours des réfugiés ne débutera pas dans les délais prévus (responsable bangladais)
  • Pour le président équatorien, le cas de Julian Assange est un «problème»
  • Mer de Chine: la marée noire a triplé de taille en 4 jours, selon Pékin
  • Vietnam: l'apparatchik enlevé en Allemagne condamné à la prison à vie (médias officiels)

Brésil Santé et Médecine

Publié le • Modifié le

Brésil: ruée sur les vaccins anti-fièvre jaune

media
Les centres de vaccination sont pris d'assaut, comme celui de la ville de Mairipora, dans l'Etat de Sao Paulo, le 10 janvier 2018. REUTERS/Paulo Whitaker

Au Brésil, la population se rue sur les postes de vaccination après la multiplication de cas de fièvre jaune, qui ont déjà fait au moins 30 morts depuis le mois de décembre.


Avec notre correspondant à Sao Paulo,  Martin Bernard

Officiellement, il ne s’agit pas d’une épidémie. Mais la multiplication des cas mortels de fièvre jaune a mis la population sur ses gardes. Dans certains quartiers de Sao Paulo les files d’attente apparaissent dès le petit matin devant les postes de vaccinations.

A titre de prévention, les autorités veulent vacciner près de 20 millions de personnes, soit 10% de la population, et vont lancer une campagne officielle à partir du mois prochain.

Pour faire face à la demande, le gouvernement a décidé de fractionner les doses des vaccins et d’administrer seulement 20% de la dose habituelle.

«  La stratégie, garantit le ministère brésilien de la Santé, a déjà été utilisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en République démocratique du Congo, où près de 8 millions de personnes ont été vaccinées en 15 jours. »

Ce n'est pas la première fois que le Brésil est aux prises avec une multiplication soudaine des cas de fièvre jaune : au début de l’an dernier, une épidémie avait entraîné la mort de 260 personnes.

 

Chronologie et chiffres clés