rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Etats-Unis Droits de l’homme

Publié le • Modifié le

Etats-Unis: la purge des listes électorales en débat devant la Cour suprême

media
Un électeur de l'Ohio vote lors des élections présidentielles américaines, le 8 novembre 2016. REUTERS/Aaron Josefczyk

La Cour suprême américaine se penchait ce mercredi sur les atteintes au droit de vote. L’affaire concerne l’Ohio où les républicains ont expurgé des listes électorales les citoyens qui ne se rendent pas aux urnes régulièrement. Les associations de défense des droits civiques dénoncent une atteinte à un droit fondamental. La plus haute instance judiciaire américaine rendra sa décision fin juin et celle-ci aura un impact national.


Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

Lorsque Larry Harmon, ancien militaire, s’est présenté en 2015 à son bureau de vote pour un scrutin local, il a constaté qu’il avait été rayé des listes électorales. C’est l’une des victimes de la loi votée en Ohio qui autorise l’Etat à suspendre le droit de vote des habitants qui ne sont pas déplacés aux urnes pendant deux ans, qui n’ont pas répondu à un courrier officiel les alertant sur cette situation et ont continué de s’abstenir pendant les quatre années suivantes.

Larry Harmon a porté l’affaire devant la Cour suprême : 7 500 électeurs de l’Ohio ont comme lui été rayés des listes et n’ont pas pu voter lors du dernier scrutin présidentiel.

Selon l’Etat, cette loi permet simplement de tenir les registres à jour et de lutter contre la fraude électorale. Mais les associations de défense des droits civiques arguent que le droit de vote est inaliénable et que rien ne contraint un électeur à faire son devoir électoral. Elles dénoncent également une pratique partisane qui viserait à écarter des urnes les citoyens les plus pauvres et ceux issus de minorités.

Des millions d'électeurs concernés

Les restrictions au droit de vote sont au cœur de nombreuses polémiques dans le pays. Six Etats ont adopté des textes similaires à celui de l’Ohio. La décision de la Cour suprême aura donc un impact sur des millions d’électeurs, à quelques mois des élections cruciales de mi-mandat.

Chronologie et chiffres clés