rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Etats-Unis Environnement Donald Trump Pétrole Energies

Publié le • Modifié le

Exploitation pétrolière offshore aux Etats-Unis: la Floride épargnée

media
La plage de Pensacola, en Floride (photo d'illustration). Wikimedia Commons/Blankfaze

La Floride va être exemptée du plan d’ouverture des côtes américaines à l’exploitation du pétrole et du gaz, annoncé par l’administration Trump le 4 janvier. La Californie, à son tour, a demandé son retrait de ce plan défendu par le gouvernement américain et les Républicains.


L'ouverture des zones protégées du littoral américain à l'exploitation du pétrole et du gaz offshore, une mesure contestée par de nombreux Etats, ne va pas concerner la Floride. C’est le secrétaire à l’Intérieur Ryan Zinke lui-même qui l’a annoncé sur Twitter, mardi 9 janvier, après une rencontre avec le gouverneur de l’Etat concerné à Tallahassee, sa capitale.

« Je partage la position du gouverneur, la Floride est unique et ses côtes sont fortement dépendantes du tourisme comme moteur économique. Après discussion avec le gouverneur Scott et son équipe, je retire la Floride de toute considération pour de nouvelles plateformes pétrolières ou gazières », a-t-il ensuite précisé dans un communiqué, publié une heure plus tard.

Le gouverneur républicain de Floride, Rick Scott, craignait les risques de pollution dans un Etat encore traumatisé par la gigantesque marée noire de 2010, provoquée par l'explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon, exploitée par le Britannique BP. Dans un communiqué, il s’est déclaré satisfait de la décision, qui va permettre à son Etat de se « concentrer maintenant sur comment mieux protéger » l’environnement de la Floride. Une victoire avant tout politique pour les adversaires de ce proche de Donald Trump. Le gouverneur devrait en effet se présenter au Sénat en 2018 et la défense de l'environnement est un sujet porteur pour ses électeurs.

La Californie veut également son exemption

Quoiqu’il en soit, Xavier Becerra, le procureur général de Californie – Etat qui s’oppose également au plan de l’administration Trump – a tenté le soir même de s’engouffrer dans la brèche ainsi ouverte. Il a demandé à Ryan Zinke, lui aussi sur Twitter, une exemption également pour la Californie.

Dans ce message, ce membre du parti Démocrate s’appuie, guillemets compris, sur les termes mêmes du communiqué de Ryan Zinke pour réclamer le retrait « immédiat » de la Californie, qui est, affirme-t-il, aussi « unique » et dont les côtes sont tout aussi dépendantes du tourisme comme moteur économique que la Floride.

Exploitation du pétrole et du gaz offshore sur 90 % des côtes américaines

Ces protestations font suite à l’annonce, le 4 janvier, par l’administration Trump de sa volonté d'ouvrir 90 % des zones côtières américaines à l'exploitation du pétrole et du gaz offshore, annulant des dispositions de protection prises par Barack Obama.

Une mesure immédiatement dénoncée par des organisations de défense de l'environnement et par les gouverneurs des Etats concernés. Californie et Floride, donc, mais aussi New Jersey, la Caroline du Nord et du Sud, la Virginie et l'Etat de Washington.

Cette relance des forages en mer s'inscrit dans la volonté proclamée du président Donald Trump d'accélérer la production américaine de brut, afin de relancer l'emploi industriel et assurer l'indépendance énergétique des Etats-Unis.

(Avec AFP)

Chronologie et chiffres clés