rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Syrie/chimique: vote vendredi de l'ONU sur une prolongation d'un mois du mandat des enquêteurs (diplomates)
  • Le maire de Caracas, en fuite du Venezuela, va partir en Espagne (porte-parole)
  • Zimbabwe: la plupart des sections régionales du parti au pouvoir demandent à Mugabe de partir (TV d'Etat)
  • Syrie: 26 morts dans un attentat de l'EI contre des déplacés (OSDH)

Revue de presse Venezuela Nicolas Maduro Etats-Unis Cybercriminalité Haïti Pétrole Costa Rica

Publié le • Modifié le

A la Une: La menace d’un défaut de paiement plane sur le Venezuela

media
A la crise financière s’ajoute la crise politique. Le président Nicolas Maduro a annoncé, ce dimanche 12 novembre, que le dialogue entre son gouvernement et l'opposition vénézuélienne allait reprendre. Miraflores Palace/Handout via REUTERS

« Chaque Vénézuélien doit 4 720 dollars américains à la dette extérieure », titre aujourd’hui El Nacional. « Les Vénézuéliens naissent de plus en plus endettés », constate le quotidien. « La dette qui pèse sur chaque citoyen a augmenté de 64% depuis 1998 », selon les chiffres publiés par la Banque centrale du pays. Les Vénézuéliens ne croient d’ailleurs pas à une issue favorable de la réunion des créanciers qui se tient aujourd'hui à Caracas. « Au final, une renégociation de la dette sera payée par le peuple vénézuélien » font-ils savoir dans les colonnes du journal.

Maduro annonce la reprise du dialogue national avec opposition

Nicolas Maduro a annoncé dimanche soir aussi que le dialogue entre son gouvernement et l'opposition vénézuélienne allait reprendre. Selon Ultimas Noticias, qui cite le chef de l'Etat, la prochaine rencontre aura lieu ce mercredi en République dominicaine. Y participeront les principaux partis de l'opposition, parmi lesquels Primero Justicia, Voluntad Popular ou encore Accion Democratica. Nicolas Maduro a estimé que « la solution aux problèmes ne pourrait pas être trouvée dans la confrontation et la violence ». L'opposition, de son côté, a annoncé qu'elle ne se rendra en République dominicaine qu'en présence des ministres des Affaires étrangères des pays qui accompagnent ce processus de dialogue national, à savoir le Mexique, le Chili et le Paraguay, rapporte El Universal.

Aux Etats-Unis, la plus secrète des agences américaines de renseignement, la NSA, a été profondément infiltrée

C'est la révélation-choc en Une du New York Times aujourd'hui. « Un groupe mystérieux, baptisé The Shadow Brokers , [en français « les agents de l'ombre », ndlr.], a obtenu de nombreux outils de piratage que les Etats-Unis ont développés afin d'espionner d'autres pays », rapporte le quotidien. Pire encore : « depuis août 2016, les Shadow Brokers rendent ces outils publics ». Le New York Times compare ce qui se passe actuellement avec le scandale provoqué par les fuites d’Edward Snowden parti de la NSA avec quatre ordinateurs portables contenant des informations classifiées. « Si Snowden a publié des noms de code, les Shadow Brokers publient les codes eux-mêmes. Si Snowden a partagé ce qui pourrait être décrit comme les plans de bataille des services secrets américains, les Shadow Brokers publient les armes informatiques avec lesquelles les Etats-Unis comptaient infiltrer d'autres pays  ».

Les conséquences de cette infiltration de la NSA sont catastrophiques pour les Etats-Unis mais aussi pour leurs alliés dans le monde. «  Les ordinateurs de millions de personnes ont été bloqués contre le paiement d'une rançon. Les fichiers informatiques de dizaines de milliers d'employés d'un producteur de cookies américain ont été complètement effacés. Le transporteur FedEx a été victime d'une cyberattaque sur l'une de ses installations en Europe, ce qui a causé le retard des livraisons et une perte de 300 millions de dollars. Des hôpitaux en Pennsylvanie, mais aussi en Grande-Bretagne ou en Indonésie ont dû refuser des patients. Les attaques informatiques ont interrompu la production dans une usine de voiture en France, celle d'une compagnie pétrolière au Brésil et celle d'un fabricant de chocolat en Tasmanie ainsi que la production de milliers d'autres entreprises dans le monde entier », détaille le New York Times.

Selon le journal, le FBI et une unité spéciale de contre-espionnage au sein de la NSA mènent l'enquête depuis 15 mois. Mais ils ne savent toujours pas si l'agence est victime d'un brillant pirate informatique, avec de probables liens avec la Russie, ou s'il existe un ou plusieurs informateurs au sein de la NSA elle-même.

Haïti : anciens ministres mis en cause dans un rapport PetroCaribe

C'est un document qui, depuis sa publication vendredi, fait grand bruit en Haïti : le rapport de la commission d'enquête du Sénat sur l'utilisation des fonds PetroCaribe. Ce programme a été initié par le président vénézuélien Hugo Chavez. Il permet à plusieurs pays d'Amérique latine et des Caraïbes d'acheter des produits pétroliers à des prix avantageux et de payer leurs factures sur 25 ans à un taux d'intérêt de 1%. Depuis 2008, Haïti a ainsi pu bénéficier de plus de 2 milliards de dollars de prêt, censés financer des projets économiques et sociaux.

Seulement voilà, à en croire le rapport de la commission d'enquête du Sénat haïtien, le programme « PetroCaribe a été l'objet d'une escroquerie à grande échelle ».

Une quinzaine d'anciens responsables politiques et des entreprises privées sont épinglés dans ce document. « Deux anciens Premiers ministres, Jean-Max Bellerive et Laurent Lamothe, sont accusés entre autres de détournement de fonds publics », tout comme « une douzaine d'ex-ministres », rapporte Haïti Press Network qui poursuit, « Pour couronner le tout, la commission a aussi mentionné des firmes bénéficiaires de contrats passés de gré à gré. Parmi celles-ci Comphener, une structure qui aurait été représentée par l'actuel président haïtien Jovenel Moïse, à l'époque entrepreneur. »

Ce rapport doit être débattu au Sénat haïtien demain, mardi. Et « maintenant que les personnes mises en cause sont connues, les débats s'y annoncent bouillants », prévient Le Nouvelliste qui estime qu'« on s'approche petit à petit de la lumière sur l'utilisation de l'argent du PetroCaribe ». Les membres de la commission d'enquête demandent des poursuites judiciaires contre les personnes et entreprises mises en cause. Et ils sont soutenus en cela par le président du Sénat, Youri Latortue, « qui, lui, depuis quelque temps, fait sien le combat contre la corruption en Haïti », écrit encore Le Nouvelliste. « II est important que tous les sénateurs soient présents mardi. Ce travail n'est pas le travail d'un sénateur, mais plutôt le travail du pays », a estimé Youri Latortue.

Un séisme de magnitude 6,5 a frappé dimanche soir l'ouest du Costa Rica

« L'épicentre s'est situé sur la côte pacifique à 23 km au sud-est de la station balnéaire de Jaco à une profondeur de 10 kilomètres », rapporte La Nacion. Le tremblement de terre a été ressenti jusqu'à dans la capitale San José et a été suivi de deux fortes répliques dans les 20 minutes après la première secousse.

Selon le quotidien La Teja, le séisme a causé la mort de trois personnes, décédées de crises cardiaques. Les autorités ont fait état de coupure de courant, mais pas de dégâts importants.

Un incendie au Pérou a provoqué des pertes inestimables

Le feu a presque entièrement ravagé un temple vieux de 4 500 ans. Il s'agit du site archéologique de Ventarron, situé sur la côte nord du Pérou. Ce temple abritait une fresque murale vieille de 2 000 ans, « la plus ancienne d'Amérique ». L'archéologue Walter Alva, qui avait découvert le site en 2007, parle dans les colonnes du journal Trome « d'une perte irréparable ». D'après les informations de La Républica, le ministère de la Culture a envoyé des experts sur place. Ils doivent notamment établir l'origine du feu. Selon la presse locale, l'incendie aurait pu être provoqué par une entreprise agro-industrielle qui brûlait ce dimanche un champ de canne à sucre dans le voisinage immédiat du site archéologique.

Chronologie et chiffres clés