rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Syrie/chimique: vote vendredi de l'ONU sur une prolongation d'un mois du mandat des enquêteurs (diplomates)
  • Le maire de Caracas, en fuite du Venezuela, va partir en Espagne (porte-parole)
  • Zimbabwe: la plupart des sections régionales du parti au pouvoir demandent à Mugabe de partir (TV d'Etat)
  • Syrie: 26 morts dans un attentat de l'EI contre des déplacés (OSDH)

Etats-Unis Japon Corée du Nord Donald Trump Shinzo Abe

Publié le • Modifié le

Japon: Donald Trump et Shinzo Abe, en phase sur le dossier nord-coréen

media
Le président américain Donald Trump (g) et le Premier ministre japonais Shinzo Abe, lors d'une conférence de presse conjointe, le lundi 6 novembre 2017, au Akasaka Palace, à Tokyo. REUTERS/Kiyoshi Ota/Pool

Face à la menace nucléaire nord-coréenne, le Japon apporte un soutien total à Donald Trump et estime que toutes les options sont sur la table pour parer aux provocations du régime de Pyongyang. C'est ce qu'a déclaré le Premier ministre japonais Shinzo Abe, lors d'une conférence de presse conjointe tenue après leur rencontre au sommet à Tokyo, ce lundi 6 novembre 2017.


Avec notre correspondant à TokyoFrédéric Charles

Shinzo Abe, le Premier ministre de la Constitution pacifiste, est apparu beaucoup plus déterminé à faire face à la menace nucléaire nord-coréenne que Donald Trump, lors de cette conférence de presse commune.

Le président américain s'est montré moins agressif avant de se rendre en Corée du Sud. Il a même répété, un peu plus tôt, qu'il était toujours prêt, le moment venu, à rencontrer le leader nord-coréen Kim Jong-un.

Comme pour impressionner son allié et protecteur américain, Shinzo Abe s'est déclaré partisan de sanctions économiques encore plus dures à l'encontre de la Corée du Sud, pour stopper son développement de bombes atomiques et de missiles balistiques. Le Japon va geler les avoirs de 35 organisations et personnalités nord-coréennes, a déclaré le Premier ministre.

Le Japon détruira les missiles nord-coréens qui survoleront son territoire

Le chef du gouvernement japonais veut renforcer les capacités de défense de l'archipel nippon. Et il n'hésitera pas à détruire des missiles nord-coréens qui survoleront, de nouveau, son territoire national.

De son côté, le président des Etats-Unis, Donald Trump, s'est contenté de dire que la stratégie de patience envers la Corée du Nord adoptée par son prédécesseur démocrate Barack Obama était « révolue ».

Apres avoir rencontré, à la demande de Shinzo Abe, des représentants des familles de Japonais enlevés par des espions nord-coréens dans les années 1970 et 1980, le président américain a dit que si la Corée du Nord les libère, cela facilitera la recherche d'une issue à la crise nucléaire nord-coréenne.

→ A relire : Trump veut renégocier les échanges commerciaux entre le Japon et les Etats-Unis

Chronologie et chiffres clés