rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Etats-Unis Internet Donald Trump

Publié le • Modifié le

Internet: l'«Alt-right» a-t-elle créé une base de données sur les anti-Trump?

media
Des membres du Ku Klux Klan lors de la manifestation de Charlottesville, le 8 juillet dernier. ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP

Selon le site BuzzFeed News, les militants de l'extrême droite pro-Trump consignent depuis avril dernier dans une base de données, les informations personnelles de milliers d'opposants à la politique du président américain. Certains internautes dont les noms figurent dans le fichier auraient déjà été victimes de représailles par des pirates informatiques.


Les membres de la mouvance d’extrême droite Alt-right (« droite alternative » en français) ont encore frappé. Et en investissant en masse le web et les réseaux sociaux américains, ils sont peut-être devenus les champions du trolling et de la désinformation. Inlassablement, ils provoquent et harcèlent leurs contradicteurs sur la Toile, comme le rappelle le journal en ligne The Intercept qui analyse ce phénomène inquiétant dans un documentaire vidéo.

« Leur seule culture est issue du plaisir qu’ils ont eu à utiliser un ordinateur. Ce qui peut être considéré comme un peu désuet et léger. Elle reflète la sous-culture des jeunes qui a permis le renforcement de la propagande et doit être perçue en termes d’une évolution socio-culturelle. Nous assistons aujourd’hui à une bataille des sous-cultures. »

Et selon le site américain BuzzFeed News, les extrémistes de droite compilent depuis avril dernier les données personnelles des opposants de Donald Trump d’un fichier informatique. L’article publié par ce média en ligne, spécialisé dans le buzz, révèle que la base de données des anti-Trump serait au moins composée de 3 000 noms, numéros de téléphone, adresses postales et comptes sur les réseaux sociaux récupérés illégalement sur le Web.

Pétition antifasciste détournée

Dans une première version du fichier figuraient les signataires d’une pétition antifasciste « piratée » par des internautes sur le site 4chan. Un siphonnage complètement fantaisiste, car cette liste en accès libre et parfaitement connue de tous, a déjà été largement commentée par les pro-Trump.

« Ces "antifa" idiots nous ont fait un super cadeau ! Ils ont créé une liste de noms pour qu’on puisse la parcourir et identifier des centaines de sympathisants. » Peut-on lire à ce propos sur les réseaux sociaux. Prudence donc. L’existence de ce fichier centralisé est loin d’être une certitude.

Enquête peu rigoureuse

Par ailleurs, l’enquête menée par le journal en ligne ne semble pas vraiment rigoureuse. Comme à son habitude BuzzFeed News ne fournit aucune preuve numérique, autre que des copies d'écrans de ces informations personnelles prétendument récoltées par les militants d’extrême droite.

Seule certitude dans cette affaire, les « Alt-right » sont bien passés maîtres dans l’art de la désinformation sur la Toile en faisant ressurgir les vieux démons du maccarthysme avec comme seul et unique objectif et sans aucune finesse, d’instaurer une véritable paranoïa dans l'opinion américaine.

Chronologie et chiffres clés