rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Kenya: au moins quatre personnes tuées dans un bidonville de Nairobi (police)
  • Inde: malgré le brouillard de pollution, le semi-marathon de Delhi a bien eu lieu
  • Zimbabwe: la ligue des jeunes de la Zanu-PF appelle Robert Mugabe à démissionner

Canada Réfugiés

Publié le • Modifié le

Le Canada se prépare à accueillir plus de réfugiés

media
Réfugié haïtien dans un camp d'accueil établi par les forces armées canadiennes à Lacolle dans l'Etat de Québec, le 10 août 2017. REUTERS/Christinne Muschi

Le ministère canadien du Transport lance un appel d’offres pour s’équiper en maisons mobiles pouvant accueillir de personnes en quête d’un statut de réfugié au poste frontière de Saint-Bernard-de-Lacolle, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Montréal. Près de 6 000 personnes, surtout d’origine haïtienne, en provenance des Etats-Unis ont demandé asile au Canada depuis le 1er juillet, car ils craignent de se voir bientôt expulsés du territoire américain.


Avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas

Dès le 6 septembre, les fournisseurs de maisons mobiles chauffées, capables d’accueillir près de 200 personnes en toutes saisons, peuvent proposer leurs services au gouvernement canadien.

Ces habitations temporaires pourraient être utilisées pendant neuf mois, voire plus, au poste frontière de Saint-Bernard-de-Lacolle au sud du Québec.

Marc Garneau, le ministre responsable, soutient que son gouvernement doit anticiper l’arrivée de nouveaux demandeurs du statut de réfugié en provenance des Etats-Unis, y compris cet hiver.

Campagne d'information aux Etats-Unis

En parallèle, les autorités canadiennes mènent une campagne d’information active auprès de plusieurs communautés, notamment en Floride. Le but est de bien les informer des démarches d’immigration nécessaires pour obtenir un statut de réfugié au Canada.

Face à cet afflux massif à la frontière, nombreux sont ceux qui s’interrogent de plus en plus sur les coûts liés à cette opération. Un récent sondage montre qu’une majorité de Canadiens jugent leur gouvernement trop généreux pour les demandeurs d’asile.