rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Argentine Mauricio Macri Cristina Kirchner

Publié le • Modifié le

Argentine: succès électoral pour le président Macri

media
Le président argentin Mauricio Macri en plein vote, le 13 août 2017 à Buenos Aires. REUTERS/Marcos Brindicci

En Argentine, les élections primaires pour les législatives d’octobre qui avaient lieu ce dimanche 13 août ont vu le succès de la coalition de centre droit qui soutient le président Mauricio Macri. Un succès attendu, mais plus important que prévu. Dans la province de Buenos Aires, la plus importante du pays, son candidat fait jeu égal avec l’ancienne présidente Cristina Kirchner, candidate au poste de sénateur, que les sondages donnaient largement gagnante.


C'était un succès attendu, mais il est plus large que prévu. « Cambiemos », la coalition du président de la République argentine, Mauricio Macri, est en tête dans plusieurs province du pays, et pourrait l'emporter jusque dans celle de Buenos Aires, la plus importante du pays.

Malgré les difficultés du moment, les électeurs ont tenu à confirmer le choix du changement qu’ils avaient fait en 2015 en élisant M. Macri. Son alliance gouvernementale s’impose dans des districts où elle n’était pas favorite, et s’affirme comme la première formation politique sur l’ensemble du territoire.

« Le changement est plus vivant que jamais »

Ce vote n'était qu'une formalité, car chaque parti a déjà choisi ses candidats pour les législatives du 22 octobre. Il a néanmoins permis de mesurer les forces de chaque camp avant le scrutin de mi-mandat. Pour Mauricio Macri, ce premier scrutin depuis son élection est donc un succès, comme il l'a déclaré au QG de Cambiemos au micro de notre correspondant Jean-Louis Buchet.

« Le changement est plus vivant que jamais. Le changement a commencé. Le changement est là. Et le plus important, c’est que ce changement n’est pas la propriété d’un gouvernement. Il appartient à tous les Argentins. À tous ceux qui croient avoir droit à une vie meilleure », a lancé le chef de l'Etat.

Cristina Kirchner dans l'incertitude à Buenos Aires

Ce ne sont que des primaires. Reste à confirmer aux législatives d’octobre, et c’est ce qu’ont demandé dès dimanche soir les représentants de la majorité présidentielle aux électeurs. Sauf accident, il devrait en être ainsi.

Quant à Cristina Kirchner, elle devra livrer une bataille difficile. L’enjeu, son leadership sur le péronisme, dont ne veulent plus les quadras du parti. L'ancienne présidente est au coude-à-coude avec le candidat du pouvoir dans la province de Buenos Aires et plus les heures passent, plus l'écart semble se ressserrer.

Ce n'est pas un hasard si Cristina Kirchner a choisi Sarandi pour y installer son QG ce dimanche. Les habitants de cette banlieue populaire de Buenos Aires sont restés fidèles à l'ancienne présidente... qui ne s'est pas encore exprimée
Sarandi: écoutez le reportage de notre envoyée spéciale au QG de Cristina Kirchner, dans l'attente des résultats définitifs 14/08/2017 - par Aude Villiers-Moriamé Écouter

Chronologie et chiffres clés