rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Etats-Unis Donald Trump

Publié le • Modifié le

La droite suprémaciste manifeste à Charlottesville: malaise politique chez les républicains

media
Sur les lieux de l'attaque à la voiture bélier dans la nuit du 12 au 13 août 2017: James Alex Fields Jr, 20 ans, le conducteur a été inculpé pour meurtre, blessures et délit de fuite. Il a tué une jeune femme et blessé uen vingtaine de personnes. REUTERS/Jim Bourg

Charlottesville, en Virginie, a connu des affrontements, samedi 12 août, entre des partisans de l'extrême-droite raciste blanche qui se sont heurtés à des contre-manifestants. Une voiture a délibéremment foncé sur cette foule d'opposants à cette droite suprémaciste, tuant une jeune femme de 32 ans tuée et blessant une vingtaine d'autres personnes. Donald Trump a condamné ces violences mais sans se prononcer sur la responsabilité de l'un ou l'autre camp. Une partie de cet électorat suprémaciste a soutenu son accession au pouvoir. Décryptage avec Marie-Cécile Naves, politologue et chercheuse associée à l'IRIS, l'Institut de relations internationales et stratégiques, auteur du «Nouveau visage des droites américaines» (Éditions FYP) paru en 2015.


Interview
Donald Trump prend beaucoup de précautions pour ne pas critiquer l'extrême-droite raciste et nationaliste -suprémaciste puisqu'il y avait hier des néo-nazis, des Ku Klux Klan-, parce qu'il a besoin de cette frange ultra-minoritaire dans la droite américaine. C'est une partie de son électorat, c'est une partie surtout de ses soutiens
Marie-Cécile Naves, sociologue et politologue associée à l'Iris 13/08/2017 - par Florence Thomazeau Écouter

► à(ré)écouter: Marie-Cécile Nave avait été l'invitée de RFI lors de la sortie de son livre en 2015

Chronologie et chiffres clés